AccueilFAQRechercherS'enregistrerRéservé aux membresRéservé aux membresSite AARéservé aux membresRéservé aux membresConnexion

Partagez | 
 

 Potez 54 & dérivés ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Marc_91
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Nombre de messages : 7241
Age : 56
Localisation : Sud de l'Essonne
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Potez 54 & dérivés ...   Lun 10 Juin 2013 - 0:27


Publicité d'époque , extraite d'un Document Technique Potez du 3ème trimestre 1936

En Août 1933, l'Armée de l'Air venait d'être crée, mais ne disposait que de matériels obsolètes pour la reconnaissance et le bombardement : Breguet XIX, Potez XXV, LéO.20, Amiot 122, etc ...
La théorie de Douhet était alors encore en pleine vogue, et l'état-major croyait en un "croiseur aérien", capable d'assurer à la fois les missions de Bombardement, Chasse lointaine et Reconnaissance, d'où le nom du programme lancé : B.C.R. ...

Potez y répondit rapidement, puisque l'appareil conçu par l'ingéneur Louis Coroller vola le 14 Novembre 1933 !
Si cet appareil se devait d'être moderne (cockpits fermés, train rentrant), vitesse de 330 km/h, il gardait des caractéristiques de construction propres à rassurer les militaires : fuselage en bois de section rectangulaire, ailes hautes haubannées, de structure mixte en métal, entoilées, etc ...
Il était défendu par 3 postes de tir en tourelles, armés chacun d'une mitrailleuse à grande cadence de tir (la future MAC-34), qui ne devaient laisser aucun angle mort.

Il fut commandé rapidement, en plusieurs petites séries d'une trentaine à une cinquantaine d'exemplaires, propulsé par des moteurs Hispano-Suiza 12X, Lorraine Pétrel ou Gnome-Rhone 14K. de 600 à 800 CV. Le nombre total d'avions construits par l'Armée de l'Air est de l'ordre de 250 avions, entre 1935 et 37.

Les photos ci-dessous sont tirées d'un document interne à Potez, du 3ème trimestre 1936, préservé par l'Association des Amis du Musée de l'Air (AMAA), et les légendes sont "dans leur jus" :


La disposition symétrique des instruments de bord d'un bimoteur en facilite la lecture


Visibilité


La recherche du confort


La construction du fuselage et le montage de l'avion Potez sont réalisées au long de la chaines de fabrication, qui sont à la base des capacités de production de l'usine de meaulte


Pour la structure des voilures et des empennages de l'avion Potez, le bois et le métal sont également choisis
Aucune correction ne pouvant être apportée au réglage d'une aile ou d'un empennage métallique, ceux-ci sont construits sur des bâtis parfaitement rigides et indéformables.




Chaine de fabrication des groupes motopropulseurs indépendants


Les derniers préparatifs : la pose des capotages


D'immenses portes se soulèvent sur l'aérodrome. Un avion Potez est terminé.
Un tracteur à chenilles le conduit au hangar des avions aux essais. Les moteurs y sont vérifiés et réglés.
Les pesées étant effectuées, l'avion Potez peut accomplir les essais de réception qui précèdent à la livraison.

Les Potez 54 sont entrés dans la légende pour leur participation à la guerre d'Espagne, avec l'escadrille "España" dirigée par André Malraux ; voici un extrait du film "Sierra de Terruel / L'Espoir" qu'il a tourné à son retour. Détail croustillant, les chasseurs qui attaquent l'avion à la fin de cet extrait de ce film sont des ... Morane 225 de la Patrouille d'Etampes !


Quand aux avions français, s'ils formèrent les équipages, ils étaient retirés des premières lignes en 1940 et affectés aux Colonies, aux Ecoles ou à des taches secondaires ; les photos ci-dessous sont tirées d'un reportage d'A.Bellot sur les services météorologiques de l'Armée de l'Air, paru dans La Vie Aérienne du 28 Septembre 1938 :



Au moins un Potez 540 a servi dans les FAFL ; abandonné dans le désert, ses restes ont été détruits il y a quelques années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc_91
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Nombre de messages : 7241
Age : 56
Localisation : Sud de l'Essonne
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Potez 54 & dérivés ...   Lun 10 Juin 2013 - 15:00

Un petit rappel des différentes versions :
  • Potez 540 : Identique au prototype, version la plus construite, à moteurs Hispano-Suiza 12X de 680/700 CV ;
    Tel celui-ci, préservé au Musée Volant de Cerny/La Ferté-Alais :

    . . .

  • Potez-541 : Restée à létat de prototype, cette version à moteurs Gnome-Rhone 14K était destinée à la Roumanie ;
    Elle donnera naissance à la version 543 :

    . . . www.airwar.ru

  • Potez-542 : Version à moteurs Lorraine "Pétrel" de 800/860 CV ... Plus puissants, ces moteurs étaient aussi moins fiables.
    La plupart des appareils achetés par André Malraux étaient de cette version. La photo ci-dessous vient du Jane's de 1938 :

    . . .

  • Potez-543 : Version définitive à moteurs 14K, dont 10 exemplaires furent commandés par la Roumanie qui les recçut entre 1936 et 37, et en construisit presque autant (8 ?) sous license, jusqu'en 1939. Ils étaient déjà retirés du service en première ligne lorsque ce pays s'engagea dans la guerre (Photo coll. Bujor) :

    . . .

  • Potez 540 "Ministèriels" : A partir du milieu de la série, quelques avions furent prélevés sur les chaines de montage, et démilitarisés. Ils devaient servir aux transports des officiels du ministère, ainsi qu'aux déplacements de nos ambassadeurs, avant et pendant la guerre.
    Celui-ci fut même offert aux américains en AFN en 1943 ... qui le rendirent aux français quelques semaines plus tard :

    via EBay.fr
    P.S. : Quand à cet autre exemplaire, récupéré en Afrique, il était porteur des bandes d'invasion, en 1944 :

    . . .
    . . . Air Pictorial 05/1956 via http://crimso.msk.ru


Dernière édition par Marc_91 le Mar 11 Juin 2013 - 8:09, édité 2 fois (Raison : Ajout d'une photo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JLT-93
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 49
Age : 58
Localisation : Neuilly-sur-Marne
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: Potez 54 & dérivés ...   Lun 10 Juin 2013 - 15:04

Merci Marc pour ces documents,
... presqu'une visite guidée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yvon bonnemer
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 855
Age : 69
Localisation : 30140 Tornac
Date d'inscription : 17/01/2010

MessageSujet: Re: Potez 54 & dérivés ...   Lun 10 Juin 2013 - 16:20

Rigole pas la France quand elle fait un cadeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc_91
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Nombre de messages : 7241
Age : 56
Localisation : Sud de l'Essonne
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Potez 54 & dérivés ...   Mar 11 Juin 2013 - 11:39


Potez 621 N°21 "Héron" dans la salle des maquettes du Musée de l'Air

Devant le succès que rencontre le Potez 540, Henry Potez & Louis Coroller décident d'en tirer une version civile avec un nouveau fuselage, toujours en bois et de section rectangulaire, mais mieux profilé : ce sera le Potez 62 de 1935.
Ce matériau, ainsi que la disposition de l'avion, permettra à l'appareil d'avoir un niveau de bruit et de vibrations inférieur à ses contemporains, et d'assurer un confort supérieur grace à un système de chauffage. 23 seront construits pour Air France, ainsi qu'un appareil "Ministériel"
Selon les moteurs, il en existera 2 versions, les Potez 620 auront des moteurs Gnome & Rhone 14K, les 621 des Hispano-Suiza 12X. Au cours de leur vie civile, certains verront leurs moteurs remplacés, et changeront de désignation.
A la déclaration de guerre, une douzaine de ces avions, aménagés pour le transport de 14 à 16 passagers, seront réquisitionnés ; revêtus d'un camouflage (bien que certains conserveront malgré tout leur immatriculation civile), ils seront affectés au transport intérieur, et également aux liaisons avec les colonies.

Voici comment Potez les décrivait dans son Bulletin Technique de l'automne 1936 :




La recherche du confort (photo G.Boisgontier) - chauffage, ventilation


Prise d'air pur destiné au réchauffage de la cabine


La régularité avec laquelle les différentes pèces viennent s'assembler au fur et à mesure de l'avancement des chaines est le plus éloquent trémoignage en faveur de l'organisation de la société Potez


Instruments de pilotage sans visibilité (NB : il s'agit du N°23 "ministériel", qui deviendra le F-AOTZ "Epervier")

Mais, à la fin des années 30, les rumeurs de guerre se font plus pressantes.
Potez décide de tirer une version de transport militaire de son Potez 62 : ce sera le Potez 65 TT (Transport de Troupes), capable d'emmener une quinzaine de parachutistes avec leur équipement, d'évacuer 10 blessés, de transporter 1,5 tonne de frêt, ou même de bombarder, grace à ses lance-bombes repris sur les Potez 540.

Là encore, 2 types de moteurs sont utilisés :
  • les Potez 650 recevront des Hispano-Suiza 12X des dernières version, de plus de 700 CV, et 15 seront construits pour l'armée de l'Air. Certains auront un équipement radio spécial. Ils équiperont les GIA 601 et 602 ...

  • les Potez 651 recevront des Gnome-Rhone 14K plus puissants. 6 furent commandés, mais seulement 4 ou 5 seront construits pour la Roumanie, où ils servirent de 1938 jusqu'en 1944.
Les appareils Français ne participèrent que peu à la Campagne de France (voir le fil sur Les paras français).
Par contre, ils connurent leur "heure de gloire" en ravitaillant les troupes de Vichy en Syrie en 1941. C'est lors d'une escale à Athènes qu'un allemand prit cette photo couleur d'époque du N°15 (via www.kevsaviationpics.blogspot.fr )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Potez 54 & dérivés ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Potez 54 & dérivés ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Potez 54 & dérivés ...
» Le Potez 25 de Michel Flora au MAE et au 100 ans du GIFAS
» LOSC / produits dérivés / bijoux
» [produits dérivés] projet de nouvelles écharpes
» Potez 561

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoire de l'Aviation par périodes :: 1930 - années 1950 :: 1936-1939 : Guerre Civile Espagnole-
Sauter vers: