AccueilFAQRechercherS'enregistrerRéservé aux membresRéservé aux membresSite AARéservé aux membresRéservé aux membresConnexion

Partagez | 
 

 P-38 Lighning

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marc_91
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Nombre de messages : 7227
Age : 56
Localisation : Sud de l'Essonne
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: P-38 Lighning   Mer 6 Juin 2012 - 8:29


Sur ce jouet métallique, les turbo-compresseurs sont représentés en marron
Un des rares exemples réussis de chasseurs lourds de la seconde guerre mondiale, le Lockheed P-38 "Lighning" incorporait de nombreuses innovations au moment de sa conception. La plus importante était la présence de turbo-compresseurs séparés des moteurs, qui lui permettaient de dépasser 400 mph (645 km/h) en altitude. Une autre était le profil de son aile qui, allié à son aérodynamique très soignée, fit de lui un des premier avions à aborder de hautes vitesses en piqué, à la limite du transsonique.

Rapide, bien armé, doté d'une grande autonomie ou d'une bonne capacité de chargement sous ses ailes, il payait ses qualités par une certaine infériorité en maniabilité lorsqu'il combattait des monomoteurs, une plus grande complexité et un coût unitaire élevé ...

Il fut utilisé pour sa grande autonomie aussi bien dans le Pacifique, où il abattit par exemple l'avion de l'amiral Yamamoto, qu'en Europe, où il escorta les premiers raids diurnes des bombardiers lourds au coeur de l'Allemagne ...

A la fin de la guerre, il fut plus utilisé comme chasseur-bombardier. L'emplacement de son cockpit, au-dessus de l'aile médiane, faisait que les pilotes devaient battre des ailes pour pouvoir bien observer le terrain sous eux, ce qui, pour les observateurs au sol, était encore plus caractéristique que la "queue fourchue" de l'avion ...

L'appareil dont voici une vidéo et des photos de détails prises lors de son passage à Cerny/La Ferté-Alais le mois dernier est un P-38L/F-5G construit par Lockheed, qui fit la guerre sous le S/N 44-53854, fut racheté et participa à des courses aux USA, et fait maintenant partie des "Red Bulls", basés à Salzburg en Autriche.









-------------------
Les qualités de vitesse et d'autonomie du P-38 firent qu'une version de reconnaissance en fut dérivée, le F-5, équipé de caméras et désarmé.

C'est à bord d'un de ces avions que disparut le pilote-écrivain Antoine de Saint-Exupéry, au large de la Provence, en Août 1944. De son appareil ne subsiste plus que quelques fragments et une jambe de train, qui fut exposée en 2008/2009 au MAE, et de lui ... Ses nombreux écrits :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emariani
Aviateur première classe
Aviateur première classe
avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Re: P-38 Lighning   Mer 6 Juin 2012 - 23:26

Faible maniabilité?
Pourtant avec ces deux moteurs tournant en sens inverses certains pilotes pouvaient mieux virer que les Zero.
Si je ne me trompe pas les deux high scorers américains dont Richard Bong volaient sur P38.
Et le célébre Charles Lindberg, colonel de son état en 44, remporta sa seule victoire du conflit sur cette monture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc_91
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Nombre de messages : 7227
Age : 56
Localisation : Sud de l'Essonne
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: P-38 Lighning   Jeu 7 Juin 2012 - 8:48

J'ai écrit une certaine infériorité en maniabilité ... Pas un manque complet.

L'autre high scorer dont tu parles était Thomas McGuire ; il est mort en combat aérien (RÏP) quand son P-38 s'est brisé en vol alors qu'il tentait un virage très serré pour essayer de sauver un de ses co-équipiers ...

Le P-38 était plus lourd ; même avec 3.000 CV pour un poids de 8 tonnes, il ne pouvait rivaliser avec un Zéro de 1.100 CV pour 2,4 tonnes (souvent allégé à 2,2 tonnes par suppression du blindage et de la radio), dont la charge alaire était presque 2 fois moindre.
Les américains mirent au point des tactiques de groupe leur permettant de compenser cette meilleure maniabilité du Zero.

Toujours pour rester dans le domaine du virage, par exemple, le Zero pouvait virer à vitesse maxi, et en grimpant ;
Un P-38, en réduisant un de ses moteurs, pouvait effectivement "virer sec". Mais, puisqu'il avait réduit sa puissance, il se trouvant donc, en sortie de virage, soit moins rapide, soit plus bas ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docteuravion
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 251
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: P-38 Lightning   Dim 22 Juil 2012 - 6:21

Bonjour,

Des explications comme celle-là il en faudrait beaucoup plus ... sur le forum A.A. bien sûr !!!

Merci Marc !!!

docteuravion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MOSCA
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 286
Date d'inscription : 06/08/2007

MessageSujet: Re: P-38 Lighning   Lun 23 Juil 2012 - 0:33

emariani a écrit:
Faible maniabilité?
Pourtant avec ces deux moteurs tournant en sens inverses certains pilotes pouvaient mieux virer que les Zero.

Pas vraiment, non.
L'avion peut alors virer à plat plus court qu'un zéro dans les mêmes condition. Mais le virage le plus court s'obtient à forte inclinaison (50-60°) et à puissance maximale et non pas à plat.
En ce cas, une traction (ou une poussée) asymétrique moteur externe plein pot ne fait que plonger le nez de l'avion vers le sol...De toutes manières le meilleur virage, comme la meilleure montée s'obtient toujours puissance transmise, soit pratiquement gaz à fond.


Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: P-38 Lighning   

Revenir en haut Aller en bas
 
P-38 Lighning
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» P-38 Lighning
» Lightning Sprint Québec

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoire de l'Aviation par périodes :: 1930 - années 1950 :: 1941-1945 : Combats dans le ciel d'Europe-
Sauter vers: