AccueilFAQRechercherS'enregistrerRéservé aux membresRéservé aux membresSite AARéservé aux membresRéservé aux membresConnexion

Partagez | 
 

 Jours après jours : La drôle de Guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 61
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Jeu 6 Oct 2005 - 9:56

6 octobre 1939:
En mission d’exploration lointaine sur le Rhin, le LéO 451 n°6 du GB I/31 est abattu par la chasse et la flak dans la région d’Euskirchen. Un tué , trois prisonniers ( dont le lieutenant-colonel Girardot qui commandait la 31ème escadre depuis peu et le pilote, le lieutenant Aouach).
Un appareil du GR II/33 n’a pas pu effectuer sa mission photo au dessus de Trèves du fait de la présence de chasseurs ennemis.
Reddition des dernières forces Polonaises.

Signature du traité

La pologne est partagée entre l'Allemagne et l'URSS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tex Hill
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 8109
Age : 59
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Jeu 6 Oct 2005 - 15:00

On dirait bien que la signature de l'acte de reddition des forces polonaises ait eu lieu dans un wagon de chemin de fer...
Ca devait être l'usage à cette époque.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 61
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Jeu 6 Oct 2005 - 15:17

Tex Hill a écrit:
On dirait bien que la signature de l'acte de reddition des forces polonaises ait eu lieu dans un wagon de chemin de fer...
Ca devait être l'usage à cette époque.

C'est ausi la réflexion que je m'éatis faite! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lafievre
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 1704
Age : 26
Localisation : Alpes maritimes
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Jeu 6 Oct 2005 - 18:21

observateur Tex
dire qu en juin on connaitra la meme chose...
tout de meme les polonais ont fait ce qui pouvait
ils ont ete courageux(il fallait l etre :chevaux contre chars!)
moi je dis chapeaux aux combattants polonais excellent

_________________
Recrute des pilotes pour effectuer des missions d'interception de quadrimoteurs américains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 61
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Sam 8 Oct 2005 - 18:28

(Comme je ne serais pas là demain...)

9 octobre 1939:
Un avenant au contrat passé le 5 de ce mois par la mission Thouvenot-Jacquin, a augmenté, auprès des américains, notre commande de chasseurs : cet avenant porte sur 20 A4 et 100 Curtiss H 81 (version d’exportation du P 40) équipés d’un moteur en ligne Allison V 1710.
Les premières livraisons de ce contrat devraient avoir lieu en février 1940.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 61
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Lun 10 Oct 2005 - 9:33

10 octobre 1939:
Le capitaine Gérard du I/3 abbat un Henschel 126 près d’Erhins.

A l’étranger:
L’URSS vient de signer un traité de mutuelle assistance avec la Lituanie. Les bords de la Baltiques sont pratiquement totalement sous contrôle soviétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 61
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Mar 11 Oct 2005 - 15:57

11 octobre 1939:

En mission de reconnaisance des ponts de Rhin de Lautenbourg à Strasbourg, un Mureau 115 du GAO 553 a perdu dans la crasse ses huit Curtiss d'accompagnement. Il a été abattu au sud de Lautenbourg. Un tué, un blessé, prisonnier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 61
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Jeu 13 Oct 2005 - 9:23

13 octobre 1939:
Une étude du 2ème bureau sur la campagne de Pologne met en évidence les élements stratégiques et tactiques suivants: Il n’y a pas une mais, en réalité, deux armées allemandes. Une armée infanterie-artillerie et une armée chars-aviation , chacune opérant à sa vitesse propre et indépendamment l’une de l’autre. Dans le détail, le deuxième bureau a démonté la manoeuvre de deux panzerdivizionen: la 3ème, forçant le verrou de Mlawa, virant de bord pour nettoyer les rives de la Narew, avant de se rabattre pour prendre Varsovie à revers, et la 5ème, débouchant de Slovaquie, balayant la Galicie, allant s’emparer de Lvov, à 300 km de sa base de départ, puis pivotant de 120° pour se rabattre, elle aussi, sur Varsovie. Les effets du bombardement en piqué sur le moral de la troupe, l’utilisation des parachutistes, la paralysie des mouvements militaires par les foules de réfugiés submergeant les routes sont mis en valeur... Mais il semble que cette étude ne présente pas un interêt suffisant pour être étudiée par nos état-majors... Enfin, pas tout de suite!...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 61
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Lun 17 Oct 2005 - 9:26

16 octobre 1939:
Dans la nuit du 15 au 16 octobre, un Amiot 143 du GB I/34 a été abattu par la flak. Cinq prisonniers.

Un Potez 637 du GR I/33 a été descendu en flammes par la flak dans la région de Darmstadt. Un seul survivant gravement brûlé.

Un Potez 637 du II/52 en reconnaissance sur Pirmasens-Kaiserlautern a été abattu par cinq Me109. Un seul rescapé grièvement blessé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 61
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Mar 18 Oct 2005 - 12:15

18 octobre 1939:
De nouveaux appareils pour la 54ème Escadre!
L’escadrille I/54 a finit d’expérimenter les nouveaux avions d’assaut. Ce sont des Breguet 691 dont nous vous présentons les cinq premiers sur la photo.

(In ICARE : L'aviation d'assaut II et III)

Le Breguet 691 est un bimoteur, biplace, dont le poids total équipé n’excède pas six tonnes.Il est armé vers l’avant de deux mitrailleuses et d’un canon fixe, tirant dans l’axe du fuselage, convergeant vers 150 mètres devant le nez de l’avion. A l’arrière : une mitrailleuse monté sur tourelle et une mitrailleuse fixe tirant sous le fuselage. Il emporte en outre 400 kg de bombes. Il est très maniable puisqu’il peut effectuer toute la gamme d’acrobaties, et évolue au ras du sol à une vitesse dépassant 400 km à l’heure. La machine est équipée avec des moteurs Hispano 14AB, munie d’hélices Hamilton Hispano plus ou moins automatiques.

Il existe plusieurs modèles possibles selon l’usage que l’on veut en faire.

(In ICARE : L'aviation d'assaut II et III)

Le ministère de l’Air en a commandé 70 exemplaires.
Les pilotes du I/54 qui disposent du modèle AB2, ont déjà commencé à étudier les différentes possibilité d’attaque avec cet appareil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 61
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Jeu 20 Oct 2005 - 11:24

20 octobre 1939:
Faute de nouvelle pour ce jour, je vous propose un témoignage du colonel Duperrier:

“Un incroyable incident arriva le lendemain du jour où une note signée du colonel rappelait à chacun, sous peine des sanctions les plus sévères, que tout avion, pour voler, devait avoir à son bord les fusées convenables pour lui permettre de se faire identifier par les postes d’observation au sol.
Il était donc 9h30, ce jours là, lorsqu’un message du centre de renseignement signala au dessus de Dijon “ un Bloch200 allemand, sans doute un avion pris aux Tchèques l’année précédente, mais camouflé avec des cocardes françaises”.(!!!!!!)
A partir de cet instant, les messages se succédèrent, de minutes en minutes, indiquant incontestablement que l’appareil se dirigeait sur Chissey; et soudain mous le vîmes arriver, à une centaine de mètres au-dessus des arbres qui bordaient le terrain. Ce fut instantanément un déchaînement général de tout ce qui pouvait tirer dans les environs, mais les tirs étaient si mal ajustés que le Bloch, ayant viré brutalement en piqué, s’éclipsa sans dommage. Heureusement, d’ailleur, car c’était notre Colonel lui-même qui venait nous inspecter....”

(In “ICARE” n° 53)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Breguet XIV
Caporal-chef
Caporal-chef


Nombre de messages : 32
Localisation : 80000
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Caudron 760   Jeu 20 Oct 2005 - 22:36

salut ! quelqu'un pourait m'en dire plus sur cet avions qui je trouve est plutot "classe" lol le Caudron 760. merci d'avance ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tex Hill
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 8109
Age : 59
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Jeu 20 Oct 2005 - 22:56

Mike : lol2 pour le coup du colonel !

Breguet :
http://perso.wanadoo.fr/warbirds_en_normandie/Pages%20new/Caudron%20760.htm

http://www.airwar.ru/enc/fww2/cr760.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Breguet XIV
Caporal-chef
Caporal-chef


Nombre de messages : 32
Localisation : 80000
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: hehe   Jeu 20 Oct 2005 - 23:22

merci ^^ ca c'est l'avions qui aurait pu nous faire gagner la guerre ^^
http://www.aviafrance.com/389.htm
590 km\h de quoi donner des frissons aux pilotes de 109 D et meme E !
par contre pas de renseignement sur la maniabilitée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 61
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Ven 21 Oct 2005 - 13:09

21 octobre 1939:
Le GR II/33 a effectué trois missions photo en altitude et une en rase-motte sur la vallée de la Moselle. Quelques renseignements ont été rapportés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 61
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Sam 22 Oct 2005 - 8:59

22 octobre 1939:
Le mauvais temps continuel limite les vols. RAS

Nous en profiterons pour détailler un peu notre nouvel appareil : le Breguet 691.
Son GMP est fabriqué par les usines Hispano-Suiza, qui a acquit la licence de production des moteurs Wright en 1928. Le moteur du Breguet 691 est un 14 AB (type 80), que vous pouvez voir sur la photo suivante.


DOCAVIA n° 12)

Le 14 AB a pour origine le R-1820 “Cyclone” (30 litres) connu sous la dénomination française 9 V. La firme Hispano “poussa” le 9V pour donner le 14 HA (type 79). Compact et puissant ( il dépasse les 1.100 ch) , ce moteur est de construction très classique ( cylindres en acier nitruré, têtes en alliage d’aluminium, ailettages de refroidissement très denses, pistons en alliage d’aluminium, deux soupapes, carter en acier embouti, etc...); il lui est adjoint un compresseur mécanique à rotor en magnésium , et des hélices Hispano-Suiza à pas variable (licence Hamilton). Malheureusement, ce moteur s’est révélé très fragile.
Son successeur, le 14 AB (type 80), est une réduction du 14 HA ( plus précisement du 14 AA, version expérimentale développant 1.120 ch à 2.125 t/mn à 2.850 m). Il fait appel aux même techniques de fabrication et fournit d’excellentes performances, compte tenu de ses dimenssions : 680 ch à 3.500 m et 2.400 t/mn pour seulement 1 m de diamètre et 26 litres de cylindrée. Il convient parfaitement au Breguet 691.
Les pilotes , et les mécaniciens!, ne lui font qu’un reproche ( mais de taille!) : Les culasses se fendent. La fissure apparait progressivement et ne provoque aucun incident grave mais limite considérablement son temps opérationel.
Le train d’atterrissage à relevage mécanique est assez fragile et casse sans prévenir.


Retour de mission d’entrainement: le Br-691 n°9 a brisé son train et est ramené sur une remorque. ( In Icare n° 87)
La cellule de cet appareil est très solide et sauvera bien des vies.
Lourd du nez et haut sur roues, il a malheureusement une facheuse tendance à se mettre en pylône.


Le Br-691 n° 30 de la 54 ème escadre vient de se mettre en pylône dans un champ.( In Icare n° 87)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tex Hill
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 8109
Age : 59
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Sam 22 Oct 2005 - 11:50

Je le trouve Bô le Br-691. Sur la photo où il est en pylône, on peut constater la fluidité des formes du fuselage et des nacelles moteur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 61
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Mar 25 Oct 2005 - 9:58

25 octobre 1939:
Faute de nouvelle pour ce jour, nous lirons ce témoignage du Colonel Veniel alors au GC II/1 :
“ Une matinée ensoleillée d’octobre, il nous fut demandé de placer sur l’axe Buc-Fontainebleau un avion plastron pour que les pointeurs de notre DCA puissent s’entrainer à la visée. Pour faciliter cet exercice, il devait parcourrir cet axe, aller et retour, pendant une heure, à l’altitude précise de 2.000 m et, à la vitesse constante de 300 km/h.

Le lieutenant Escoffier, réserviste, excellent pilote, fut désigné pour cette mission de tout repos.Une demi-heure après son décollage, le service de guet aérien nous alerta, ainsi que toutes les unités de DCA de la région, nous signalant qu’un avion ennemi était signalé sur la forêt de Fontainebleau : le guet n’avait pas été prévenu. Comme il n’y avait que deux batteries qui devaient participer à l’exercice, toutes les autres se déchainaient sur le malheureux Escoffier qui ne se frappa pas, croyant que c’était des coups à blanc faisant partie du scénario.

Au PC du groupe, ce fut une autre histoire. Notre commandant, le capitaine Robillon, éclata de fureur.
“Il va se faire descendre! alertez-le! Faites-le rentrer!”
Comme toujours, la radio était défaillante, ou bien Escoffier ne l’avait pas branchée.
Robillon voulut faire arréter le massacre. Mais les lignes de transmissions étaient encombrées.

Escoffier se posa sans mal à l’heure dite. Lorsqu’il eut connaissance de ce qui s’était passé, il ne réagit même pas.... c’était un calme. En souriant il ajouta:
“J’ai bien vu des quantités d’éclatements. J’ai cru à des coups à blanc. J’ai fait tout ce que j’ai pu pour leur faciliter le travail, badin à 300, altitude 2.000, ligne droite impeccable... Ils auraient dû m’avoir...”

Un mécanicien assis dans son coin ajouta:
“Ils le visaient, alors il était tranquille... S’ils avaient tiré au hazard, ç’aurait été moins peinard!”
Nous étions heureux de revoir Escoffier, mais combien déçus de l’efficacité du nouveau canon anti-aérien dont on nous rebattait les oreilles!”
(In “ICARE” n° 53)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 61
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Sam 29 Oct 2005 - 9:40

28 octobre 1939:
Première neige sur Toul Croix de Metz.



30 octobre 1939:
Première victoire pour nos amis Anglais!
Le Plt.Off. Mould, du Sq. 1 de l’AASF, alerté par des tirs de signalisation de la DCA, a décollé de Vassincourt avec son Hurricane et a descendu à Sauvigny un Dornier 17 de l’Aufklärungsgruppe 123. Aucun survivant. C’est la première victoire de la RAF sur le continent.

Les pilotes anglais et leurs "Battle"

Au retour de mission, à la nuit, un avion du GR II/33 a capoté en bout de piste. Après quarante minutes d’efforts, on a réussit à dégager l’observateur, capitaine Guillaume, et le mitrailleur, adjudant Pernot, mais quand on a retiré le pilote, adjudant-chef Josserand, il a cessé de vivre.... C’est le premier mort du groupe.

Le Potez 63.11 n° 36 du GR II/22 a été détruit. Touché par la Flack, l’appareil rentrait à la nuit tombée, lorsque l’accident s’est produit. Le pilote n’a pas vu un pylône de ligne à haute tension et l’a heurté du bout de l’aile, mais a réussit à poser son avion sur le ventre en rase-campagne. L’équipage, sous-lieutenant Lechevrel, observateur, sergent Fuhrer, pilote, et caporal Blanchot, mitrailleur, est indemne.

Le Potez n°36 après son atterrissage (Aéro-journal n°43)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tex Hill
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 8109
Age : 59
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Sam 29 Oct 2005 - 11:37

MIKE-89 a écrit:
“Ils le visaient, alors il était tranquille... S’ils avaient tiré au hazard, ç’aurait été moins peinard!”
Nous étions heureux de revoir Escoffier, mais combien déçus de l’efficacité du nouveau canon anti-aérien dont on nous rebattait les oreilles!”

Dans le Grand Cirque, Clostermann évoque l'attaque d'un aérodrome allemand par sa section composée de 8 Tempest. 20 secondes après l'attaque, 6 d'entre eux ont été descendus...

J'ai comme l'impression que la DCA française était moins efficace que la Flak allemande...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 61
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Sam 29 Oct 2005 - 12:24

J'ai comme l'impression que la DCA française était moins efficace que la Flak allemande...

C'est toute la différence entre des soldats bien entrainés et les autres...
Sans parler du matériel... autrement plus performant du côté allemand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lafievre
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 1704
Age : 26
Localisation : Alpes maritimes
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Sam 29 Oct 2005 - 12:39

c est clair
les servants de la Flak ils faisaient diablement bien leur boulot
quant aux artilleurs alliees....
J ai lu moulte temoignage ou les pilotes disaient qu ils leur tiaraient dessus...

_________________
Recrute des pilotes pour effectuer des missions d'interception de quadrimoteurs américains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niko
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 431
Localisation : La ville du pastaga eh con! Massilia!
Date d'inscription : 06/02/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Sam 29 Oct 2005 - 15:20

Tex Hill a écrit:
MIKE-89 a écrit:
“Ils le visaient, alors il était tranquille... S’ils avaient tiré au hazard, ç’aurait été moins peinard!”
Nous étions heureux de revoir Escoffier, mais combien déçus de l’efficacité du nouveau canon anti-aérien dont on nous rebattait les oreilles!”

Dans le Grand Cirque, Clostermann évoque l'attaque d'un aérodrome allemand par sa section composée de 8 Tempest. 20 secondes après l'attaque, 6 d'entre eux ont été descendus...

J'ai comme l'impression que la DCA française était moins efficace que la Flak allemande...


Il n'y a pas un seul front ou les allemands n'avaient pas une puissante flak, donc à la fin de la guerre, quand le territoire occupé s'était tres fortement réduit, les flak de tous les territoires se retrouvaient en allemagne, donc forcemment, la densité de flak était monstrueuse, d'où les pertes...
Mais cela n'eleve rien à la qualité de la flak allemande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 61
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Lun 31 Oct 2005 - 10:20

31 octobre 1939:
Un Hurricane a été abattu à Bucklange par une batterie de flak légère repérée à Bérus. Le Ft. sergeant Phillips a été sauvé par son parachute.

Le GC II/5 a fait ses comptes : le mauvais temps presque continuel de ce mois d’octobre a réduit à six le nombre des jours volables sur les trente et un de ce mois!

Au Gr II/33: l’équipage Israël, Guérin, Moreau est parti en reconnaissance photo à 7.000m.Ils ont été attaqués par des Me109. Le mitrailleur, blessé, a continué de tirer. Guérin a posé l’avion endommagé à Nancy où Moreau a été transporté à l’hôpital, intestins et poumons perforés.

Bilan des activité du mois:
-Pour la chasse : 813 missions de guerre ; 7 victoires ; pas de perte.
-Pour le renseignement : 207 missions ; 7 avions perdus ( 3 Potez637 abattus par la flak ; 2 Potez637 + 1 Amiot 143 + 1 Léo 451 + 1 Mureaux non rentrés de mission ; 1 Potez637 + 1 Mureaux endommagés)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 61
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Lun 31 Oct 2005 - 21:42

1 novembre 1939:

Grâce aux mesures prises depuis le 16 septembre dernier, nos effectifs de l’industrie aéronautique ont presque doublé par suite de l’apport de 120.000 personnes, soit:
Personnel fourni par le ministère de la guerre....................................4.300
Compagnies de renforcement de l’Air..............................................1.500
Personnel fourni par le ministère du travail........................................4.000
Affectations spéciales.......................................................................4.500
Embauches directes par les usines (personnel féminin en partie).......65.500
Total...............79.800
( in “ L’aviation de chasse française 1918-1940” Docavia n°2)

Nos unités alignent :
MS406.................................213 appareils
Curtiss H75...........................104 appareils
Bloch 151..................................4 appareils
Bloch 152................................24 appareils
Potez 630..................................8 appareils
Potez 631.................................79 appareils
Potez 637.................................38 appareils
Potez 63.11..............................36 appareils
Lioré-et-Olivier 451..................13 appareils

Total.......................................519 appareils
( In Icare : la drôle de guerre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jours après jours : La drôle de Guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jours après jours : La drôle de Guerre
» Nos progrès de jours en jours (bis)
» jours "avec", jours "sans"
» Renault 21 GTS Ph2 1989
» NEIGE, le cheval imprévu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoire de l'Aviation par périodes :: 1930 - années 1950 :: Campagnes de France et de Pologne-
Sauter vers: