AccueilFAQRechercherS'enregistrerRéservé aux membresRéservé aux membresSite AARéservé aux membresRéservé aux membresConnexion

Partagez | 
 

 Jours après jours : La drôle de Guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
A
Sergent-chef
Sergent-chef
avatar

Nombre de messages : 121
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Mar 20 Déc 2005 - 21:42

tout ceci est tres intéréssant j'attend vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 60
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Mar 27 Déc 2005 - 20:04

L'actualité est bien calme. C'est Noël

27 décembre 1939:
Deux bataillons de volontaires, dont des français et des britanniques, sont en formation en Finlande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 60
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Lun 2 Jan 2006 - 18:20

1 janvier 1940:

Nos unités alignent:
MS406..................................284 appareils
Curtiss H75..............................84 appareils
Bloch151..................................30 appareils
Bloch152..................................50 appareils
Potez 630...................................2 appareils
Potez 631.................................84 appareils
Potez 637.................................34 appareils
Potez 63.11..............................74 appareils
Lioré-et-Olivier 451..................12 appareils
Breguet 691................................2 appareils

Total.......................................639 appareils

Le déficit en personnel pour l’enssemble de l’Armée de l’Air est de plus de 33.000 hommes:

I ) Formations combattantes (y compris celles d’AFN)
Effectifs théoriques Existants Déficits
-Officiers................. 5.402 5.187 215
-Sous-officiers......... 24.050 16.612 7.443
-Hommes de troupe.. 86.400 73.800 12.600
Totaux........ 115.857 95.559 20.258

II ) Formations de l’intérieur:
Effectifs théoriques Existants Déficits
-Officiers................. 3.997 3.506 491
-Sous-officiers......... 17.862 11.498 6.364
-Hommes de troupe.. 49.679 43.216 6.463
Totaux......... 71.538 58.220 13.818

2 janvier 1940:

Le caporal-Chef V... Tchecoslovaque, venu en France combattre les allemands est mort au cours d’une mission à haute altitude ( 8.000 m).Il a dû perdre connaissance (panne d’inhalateur? ou le froid?) car son appareil a brutalement piqué vers le sol et s’est écrasé à plus de mille à l’heures dans un petit bois au sud du village de Malancourt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 60
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Mar 3 Jan 2006 - 14:28

3 janvier 1940:

La chasse Française a effectué , ce jours, sept cent sorties.

Une patrouille quadruple ( ou deux patrouilles doubles...) du II/7 en mission de protection d’un Potez 63.11, remporte une victoire, confirmée pour le S/C Jonaszick, sur un Me109 D-1 du JGr.176 qui s’est posé, endommagé à 50% à Mühlausen. Le capitaine Hugo, du même dispositif, a touché un autre Me109 D-1 vers Lörrach, mais n’a pas pu attester de sa chute; il lui sera donc compté comme probable. Enfin, un Do 17 a été légèrement endommagé par le sous-lieutenant Gruyelle et le sergent Martin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 60
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Jeu 5 Jan 2006 - 10:14

4 janvier 1940:
Un brouillard intense empêche toute sortie pour les pilotes du I/5.

5 janvier 1940:
Le brouillard persiste au dessus du I/5. Le C/C V.... a été enterré aujourd’hui et repose désormai dans le petit cimetière de Malancourt.

6 janvier 1940:
Le sous-lieutenant Parnière vient de rejoindre le I/5. Le brouillard est toujours là, pas de sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 60
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Sam 7 Jan 2006 - 19:35

7 janvier 1940:

Le maréchal Timochenko vient d’être nommé commandant du secteur nord-ouest du front finlandais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 60
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Mar 10 Jan 2006 - 10:38

10 janvier 1940:

Quinze Curtiss du II/5 remportent les dixième et onzième victoires du groupe en abattant deux Me109 dans leurs lignes. Le sergent Legrand a réussit à abattre le sien à la suite d’une longue poursuite. Le pilote allemand a été tué d’une balle à la tête.
Un Messerschmitt a pris feu en vol pour une cause non définie et s’est écrasé à Kurtzenhausen.
Un Potez 63 du GR II/55, assailli par six Me109 du I/JG 54 menés par l’Oberleutnant Seiler s’est écrasé à Boiviller après avoir abattu en flammes un de ses vainqueur à Hirtzfelden. Trois français tués( lieutenant Pierre Boulard, observateur, lieutenant Raymond Feilx, pilote, et sergent-chef Marcel Chancrin, mitrailleur), un pilote allemand ( Leutnant Ernst Chütz) carbonisé.


Notre malheureux équipage photographié juste avant leur départ en mission.
Voiçi le témoignage d’un officier de renseignement d’artillerie:
“ Le contact a commencé à haute altitude. Une seule patrouille légère a prononcé l’attaque. Il semble que ce soit le procédé de combat normal de l’aviation de chasse ennemie du secteur. Il est difficile de receuillir des indications précises sur les évolutions entre 6.500 mètres et 400 mètres. Par contre des renseignements assez précis ont été rassemblés pour la dernière phase de combat qui commence à 400 mètres à Hirtzfelden. A ce moment un Me109 est abattu par le Potez et aussitôt, la deuxième patrouille légère vient se joindre à l’avion restant. L’attaque a eu lieu en “noria”.
Le Potez évoluait à peu près conformément à l’itinéraire. Le mitrailleur n’a plus tiré; mais l’avion se défendait bien par la manoeuvre. Il était tiré de temps en temps chaque fois qu’il présentait son flanc. Très peu avant la chute, le Potez a subi une forte rafale. L’avion a cabré jusqu’à 100 mètres et a fait une abattée. Il a été retrouvé sur l’appareil 3 impacts d’obus, 18 impacts de balles dont 10 dans le stabilisateur.”


Mechelen-sur-Meuse (Belgique) :
Brume et verglas; le temps est glacial. La Meuse est gelée. Les soldats belges d’un poste frontière, près de Mechelen, se chauffent dans une barraque en bois. Le bruit d’un avion volant bas les précipite dehors. L’avion sombre derrière une rangée d’arbres. Les arbres ont arraché les deux ailes. Le moteur s’est encastré dans une haie. Un homme en long manteau gris regarde, hébété, les débris du naufrage aérien.
Derrière la haie s’élève un filet de fumée. Un autre homme en manteau gris brûle des papiers. Les soldats courrent, tirent en l’air, ceinturent l’homme, éteignent les papiers.
Dans la barraque où il est conduit, l’homme appréhendé, le major de l’armée d’active Reinberger, arrache les papiers des mains du capitaine-commandant Rodrigue et les fourre dans le poêle. Rodrigue les en retire en se brûlant les mains. L’allemand saisit le pistolet de l’officier belge et le porte à la tempe. Immédiatement désarmé, il se frappe la tête contre la cloison en disant qu’il est déshonoré et qu’on le laisse se suicider. L’autre allemand, Hoennans, major de réserve, flegmatique, se tait.
In “La première guerre mondiale” Larousse/Paris-match
Ces documents, qui semblent si important, n’ont pas encore été analysés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 60
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Mer 11 Jan 2006 - 10:23

11 janvier 1940:

Une patrouille légère du I/5 conduite par le lieutenant Marin la Meslée (accompagné du S/Lt Rey) a pris contact avec un Do 17 à 7.500 m au dessus de Verdun et l’a descendu à Haucourt. Trois prisonniers : Unteroffizier Stocht pilote, légèrement blessé, Unteroffizier Lintz, radio-mitrailleur, et Feldwebel Erlbech, observateur, indemnes. On a compté cinq impacts de balle dans le Curtiss de Rey , le n°33.
(In Avions n°139)
Une seconde patrouille du I/5 ( capitaine Accart et sergent Muselli ) s’en est pris à un autre Do17 qui sera abandonné, désemparé, au moment où il franchissait la frontière Belge.
Mechelen-sur-Meuse , suite:
L’appareil tombé près de Mechelen est un Messerschmitt 108 “Taifun” de l’escadrille de liaison Fliegerführer 220 de la Luftflotte 2.Le pilote s’est égaré au cour d’un vol de Münster à Cologne. Le Major Reinberger et le Major Hönmanns, étaient porteurs du plan d’opération de la Luftflotte 2 à l’ouest dans le cadre du “Fall Gelb”. Ce plan concerne une grande offensive allemande sur la Hollande et la Belgique.Elle intéresse aussi les ardenne belges au travers desquelles plusieurs itinéraires sont tracés. Elle intéresse plus précisement les passages de la Meuse et de la Sambre, qui doivent être saisis , au moyen d’un débarquement aérien par la 7° division aéroportée. Le jours J manque, mais les Belges ont la conviction qu’il est imminent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 60
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Jeu 12 Jan 2006 - 21:23

12 janvier 1940:
Reconnaissance de nuit par le capitaine Guillaume, observateur, Lacordaire, pilote, Paris, mitrailleur, du GR II/33 sur Trèves, Cologne et Dusseldorf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 60
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Ven 13 Jan 2006 - 21:56

Je part une semaine sur les pistes enneigées...

13 janvier 1940:

Evoluant à 9.800 m d’altitude, deux Curtiss du GC I/4 repèrent les trainées de condensation d’un Dornier survolant Gravelines et faisant route vers l’Angleterre. Après une poursuite qui les conduit au-dessus des îles britanniques puis à nouveau vers les côtes françaises, le Dornier se vomit à Honschoote, le capitaine Barbier et le sergent s’étant refusés à achever leur victime au-dessus de la mer du Nord.

14 janvier 1940:
Beau temps. RAS pour le I/5.

La Belgique et la Hollande sont en état d’alerte.Les armées Franco-Anglaises sont prêtes à aller aider les Belges. En effet, les Belges pensent que les Allemand vont attaquer aujourd’hui.

Mission de nuit du GR II/33 sur Trèves, Dasburg, Arzfeld et Duisburg. Malheureusement le mauvais temps a empêché l’équipage de remplir sa mission.

Un premier Dewoitine 520 (le n°9) vient d’être livré au CEAM d’Orléans-Bricy pour y être essayé par l’équipe du capitaine Challes.

In avions HS n° 14

15 janvier 1940:
En France: Il neige
Les soviétiques ont lancé de violentes attaques, avec utilisation massive de l’artillerie contre les armées finlandaises, mais ont été repoussées.

16 janvier 1940:
Il neige

17 janvier 1940:
Il neige (-10° à -20°)
L’assemblée et le Sénat français ont voté la déchéance des élus communistes qui n’ont pas rompu avec Moscou avant le 26 octobre 1939.

18 janvier 1940:
L’alerte Belgique est terminée.Il semble bien que les Allemand n’attaqueront pas.

Il fait un froid de canard. Aussi, au GR II/33, le lieutenant Peyroux emmène les plus braves à la chasse. les affûts sont préparés... Mais le tableau est vide au retour. Tant pis pour la popote, les mauvais tartarins sont hués et paient l’amende réglementaire.

19 janvier 1940:
Nouveaux combats des Morane du II/7 qui triomphent d’un Me109 tombé dans les lignes françaises à Grünhutte, au sud-ouest de Bantzenheim. L’unteroffizier Wolfgang Wagner, pilote du Me109 descendu en flamme a pu se parachuter et a été fait prisonnier.. Un second est probablement détruit , à Eschbach en territoire allemand.

Le GR II/33 déménage d’Orconte pour Athie-sous-Laon. Par un froid de -25, les avions atterrissent, acceuillis par le général Escudier, commandant la 1ère Division Aérienne.
Le R.P. Guy Bougerol nous raconte une petite blague faite à cette occasion:
“ Le lieutenant Gavoille, qui va se poser en 63, s’est brûlé la main et à l’oeil droit avec la De-Soto de Saint-Exupéry, et c’est avec un bandeau impressionnant qu’il monte dans la carlingue.
Le farceur! En se posant à Athies-sous-Laon, il aperçoit le général et son officier d’ordonnance. Alors, n’écoutant que son courage, il tire sa combinaison sur sa main gauche et rajuste son bandeau.
Quel mal pour sortir de l’avion!
L’officier d’ordonnance est nettement impressionné par ce grand blessé:
“ Vous avez la double commande sur votre 63, sans doute?
-Non
-Mais alors, c’est vous qui avez piloté?
-Oui, pourquoi? Vous savez, avec la main droite et les genoux, on arrive très bien à s’en tirer.”
Et après cela, il s’étonnera de passer pour un Héros!...”


20 janvier 1940:
Le magasin atelier du I/5 a brûlé entièrement. Comme il faisait très froid ( environ -20°) le poêle chauffé à blanc a accidentellement mis le feu au baraquement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 60
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Lun 23 Jan 2006 - 11:40

23janvier 1940:
Les GB I/32 et II/32 sont basés sur le terrain d’Orange-Plan-de-dieu.On avait de tout temps amarré les avions face au vent.Ors, il arriva un jour l’ordre étonnant, mais péremptoire, de les amarrer vent arrière.Ce fut naturellement un tollé du haut en bas de l’échelle, chez les exécutants. Rien n’y fit. Des explications, données avec condescendance, il ressortait que nous étions attachés à un mode de vie périmé qu’avait décidé de renouveler les cerveaux de l’Ecole de guerre. Un soir, le mistral se leva...
Le lendemain matin, il n’y avait plus, en France, de bombardement lourd.Le désastre était complet, comme en témoigne les photos de l’époque: ailerons aplatis en volets de courbure, gouvernes déchiquetées, avions poussés dans les bois voisins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 60
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Mer 25 Jan 2006 - 21:30

25 janvier 1940:
Depuis le 17 janvier, une série de Dewoitine 520 (n° 8, 5, 4, 10 et 6) ont été livrés au CEAM d’Orléans-Bricy.
In avions HS n° 14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 60
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Jeu 26 Jan 2006 - 19:53

26 janvier 1940:
Première et seule sortie du mois pour le sergent Panhard : il a essayé son nouveau MS406 n° 264 tout neuf qui remplace son vieux 93 bon pour la réforme.

27 janvier 1940:
Le commandant Alias, venant de l’état-major de la zone d’opération aérienne Est, prend le commandement du GR II/33, en remplacement du capitaine Schunck qui part à Auxerre.
Ancien instructeur de navigation et commandant de Brigade à l’Ecole de l’Air, le commandant Alias est connu de la plupart des officiers, pour sa valeur technique exceptionnelle et son énergie.

Toujours au GR II/33, le capitaine Gelée arrive de l’état-major de la 1ère Armée Aérienne, pour prendre le commandement de la 3. Le capitaine Guillaume vient, en effet, d’être affecté au Groupe II/55.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tex Hill
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 8109
Age : 59
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Jeu 26 Jan 2006 - 20:49

MIKE-89 a écrit:
23janvier 1940:
Les GB I/32 et II/32 sont basés sur le terrain d’Orange-Plan-de-dieu.On avait de tout temps amarré les avions face au vent.Ors, il arriva un jour l’ordre étonnant, mais péremptoire, de les amarrer vent arrière.Ce fut naturellement un tollé du haut en bas de l’échelle, chez les exécutants. Rien n’y fit. Des explications, données avec condescendance, il ressortait que nous étions attachés à un mode de vie périmé qu’avait décidé de renouveler les cerveaux de l’Ecole de guerre. Un soir, le mistral se leva...
Le lendemain matin, il n’y avait plus, en France, de bombardement lourd.Le désastre était complet, comme en témoigne les photos de l’époque: ailerons aplatis en volets de courbure, gouvernes déchiquetées, avions poussés dans les bois voisins...

Avec des types qui prenaient de telles décisions, on peut comprendre que beaucoup de Français étaient persuadés de l'existence d'une véritable 5ème colonne très organisée.

PS : toujours aussi passionnant ton récit.
Merci

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paddy
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 247
Localisation : Brest
Date d'inscription : 28/12/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Jeu 26 Jan 2006 - 23:54

Normalement, un voilier on le grée au bord et une fois qu'on y est monté, à bord, le vent se charge d'orienter le bateau dans une direction compatible avec son assiette.
On ne compe plus les âneries des cadres de l'armée française en ces années troubles, ni ses actes d'héroisme non plus d'ailleurs.

Paddy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 60
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Sam 28 Jan 2006 - 10:30

28 janvier 1940:

Le capitaine Thibaudet, du GC I/3, vient de ramener un D520 non modifié à Cannes.Il est destiné à l’entrainement du groupe. Inutile de vous décrire la curiosité enthousiaste de nos pilotes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 60
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Mar 31 Jan 2006 - 21:27

30 janvier 1940:
Le GC I/2, actuellement basé à Beauvais, est déplacé vers un front plus actif et doit rejoindre Velaine-en-Haye (entre Toul et Nancy) dès que possible. Dans l’immédiat, la neige accumulée empêche les décollages.


La neige sur le MS406 du Sgt/Chef François (In “Batailles Aériennes n° 17)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paddy
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 247
Localisation : Brest
Date d'inscription : 28/12/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Mer 1 Fév 2006 - 0:09

Excuses moi Mike, je te coupe, mais peux tu me rappeler qui est l'auteur de la phrase de ta signature, je l'ai su et je ne parviens pas à m'en rappeler .

Paddy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 60
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Mer 1 Fév 2006 - 10:36

Je ne connai pas l'auteur. Cette phrase était sur les affiches placardées dans les escadrilles anglaises. Je l'ai trouvée dans les "carnets de Mouchotte" (à moins que ce soit dans "le grand cirque").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 60
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Mer 1 Fév 2006 - 21:38

1 février 1940:

Nos unités alignent:
MS406.......................................266 appareils
Curtiss H75..................................86 appareils
Bloch151......................................35 appareils
Bloch 152.....................................53 appareils
Potez 630.......................................3 appareils
Potez 631.....................................80 appareils
Potez 637.....................................16 appareils
Potez 63.11.................................102 appareils
Lioré-et-Olivier 451.......................19 appareils
Breguet 691....................................7 appareils

Total.............................................667appareils

A l’étranger : Les armées soviétiques ont lancé un assaut d’envergure sur les lignes de la Suma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paddy
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 247
Localisation : Brest
Date d'inscription : 28/12/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Jeu 2 Fév 2006 - 23:47

Merci Mike. Il me semblait bien que c'était dans les Carnets de Mouchotte.

Paddy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 60
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Ven 3 Fév 2006 - 21:34

3 février 1940:

Le sous-lieutenant Michel Madon vient d’arriver au GC I/3 en provenance du CIC de Chartres.(Il terminera la campagne de mai-juin avec 10 victoires, le plus fort chiffre remporté par un pilote de D520.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 60
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Lun 6 Fév 2006 - 21:51

5 février 1940:

En France: des poursuites ont été engagées contre les députés communistes.

L’alliance Franco-Britannique vient de prendre une décision de prinçipe d’envoyer un corp expéditionnaire de trois ou quatre divisions en Norvège. Il s’agitait de s’emparer de Narvik, prinçipal port d’expédition du fer suédois à destination de l’Allemagne. L’Allemagne serait ainsi privée d’une grande partie du fer dont elle a besoin. La Suède s’oppose à cette décision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 60
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Mer 8 Fév 2006 - 21:38

8 février 1940:
La commission technique mise en place pour l’étude du nouveau chasseur Dewoitine 520, et présidée par le général d’Harcourt, a déterminé l’ensemble des modifications et améliorations à faire sur cet appareil.
Les hommes de l’escadrille d’expérimentation ont pointé:
- La cellule (cabine, train escamotable, amortisseurs)
- le moteur (refroidissement, compresseur)
- l’équipement (instruments de bord)
- le matériel électrique (génératrice)
- la radio ( boite de commande, emplacement du poste)
- l’armement ( approvisionnement, fonctionnement, réglage et chauffage des armes, collimateurs)
La mise en service de ces appareils ne pourra pas avoir lieu tant que les améliorations-modifications indispensables n’auront pas été faites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE-89
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 60
Localisation : Près d'Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   Mer 8 Fév 2006 - 21:48

9 Févier 1940:


(Match ; fev.40)
Les soldats finlandais résistent encore et toujours aux armées soviétiques, brâvement soutenus par les finlandaises.

(Match ; Fév.40)

"Les Lotta au repos dans leur chambrée" (Match; Fév.40)


DES VOLONTAIRES POUR ALLER AIDER LES FINLANDAIS?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jours après jours : La drôle de Guerre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jours après jours : La drôle de Guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jours après jours : La drôle de Guerre
» Nos progrès de jours en jours (bis)
» jours "avec", jours "sans"
» Renault 21 GTS Ph2 1989
» NEIGE, le cheval imprévu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoire de l'Aviation par périodes :: 1930 - années 1950 :: Campagnes de France et de Pologne-
Sauter vers: