AccueilFAQRechercherS'enregistrerRéservé aux membresRéservé aux membresSite AARéservé aux membresRéservé aux membresConnexion

Partagez | 
 

 Jean MARIDOR, le chasseur de V1 - sa disparition héroïque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
croix de guerre
Caporal-chef
Caporal-chef
avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Vella la Cava
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Jean MARIDOR, le chasseur de V1 - sa disparition héroïque   Mar 4 Aoû 2009 - 22:58

Bonjour,

Hier le 3 août, c’était l’anniversaire de la mort d’un pilote français : Jean MARIDOR.
Le 3 août 1944, il sacrifia sa vie pour faire exploser une bombe volante allemande « V1 » évitant ainsi qu’elle ne s’écrase sur un hôpital et des habitations.

La biographie de Jean MARIDOR est vraiment passionnante (le plus jeune pilote de France, pour payer ses heures de vol en aéro-club il exerçait comme coiffeur,...).


Sa disparition héroïque.
A partir de juin 1944, les bombes volantes allemandes « V1 » sont envoyées sur l’Angleterre semant partout la mort et la destruction en particulier dans l'immense banlieue de LONDRES.

Des pilotes sont chargés de détruire en vol les bombes "V1" qui apparaissent en grand nombre dans le ciel d'Angleterre.

Le capitaine MARIDOR (pilote français qui a rejoint l’Angleterre après la défaite de 1940) rivalise d'ardeur avec ses camarades anglais dans la chasse des engins de mort.

« Le 3 août 1944, au cours d'une de ces dangereuses sorties aériennes, le capitaine Jean Maridor aperçoit un V1 qui se dirige droit sur l'hôpital de Benenden. N'ayant pu le faire basculer en vol (d'un coup d'aile, une technique classique et très risquée), il se positionne à pleine vitesse derrière le V1 pour le mitrailler à bout portant, ne se laissant aucune marge de dégagement lors de l'explosion de l'engin. Il sacrifie ainsi sa vie en détruisant sa onzième bombe volante, son appareil désintégré s'écrasant à peu de distance de l'hôpital qu'il vient de sauver. » Source : wikipedia

Si vous voulez en savoir plus :

http://www.jean-maridor.org/francais/macro.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Maridor

Honneur aux "ailes françaises" !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gérald
Sergent-chef
Sergent-chef
avatar

Nombre de messages : 116
Age : 39
Localisation : Etretat (76)
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: Jean MARIDOR, le chasseur de V1 - sa disparition héroïque   Mer 5 Aoû 2009 - 0:01

Bonsoir,

Oui j'ai lu le récit de sa mort dans "Le ciel et l'enfer" de Jacques ANDRIEUX (excellent livre au passage).

Une pensée particulière pour ce héros qu'il ne faut pas oublier à l'occasion de l'anniversaire de sa mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
va44
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 372
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Jean MARIDOR, le chasseur de V1 - sa disparition héroïque   Mer 5 Aoû 2009 - 1:30

Bonsoir,

Dans "L'épopée du Normandie Niémen" Roland de la Poype évoque son camarade de la promotion Z.

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc_91
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Nombre de messages : 7207
Age : 55
Localisation : Sud de l'Essonne
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Jean MARIDOR, le chasseur de V1 - sa disparition héroïque   Mer 5 Aoû 2009 - 9:27

Bonjour,

Georges Blond lui consacre également un chapître d'une quarantaine de pages
dans son livre "Les princes du Ciel" ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gretsch
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2660
Age : 55
Localisation : au sud-ouest de Toulouse
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: Jean MARIDOR, le chasseur de V1 - sa disparition héroïque   Ven 7 Aoû 2009 - 12:31

Bonjour,

Il ne faut pas croire tout ce qu'on lit sur Wikipedia... Et le site de Jean-Claude Augst (le premier lien cité) est beaucoup plus fiable ! Le score de Jean Maridor a été rectifié, et on parle aujourd'hui de 7,5 V1 détruits.

Juste une précision : Jean Maridor n'exerçait pas comme coiffeur pour payer ses heures de vol; il était apprenti chez un coiffeur pour honorer un contrat passé avec son père qui, à cette condition expresse qu'il apprenne un métier, lui payait ses leçons de pilotage et ne s'opposait pas à cet engouement pour l'aviation.

Les talents de ce pilote ne se résument pas aux deux derniers mois de sa vie consacrée à la chasse aux V1. C'était surtout un pilote exceptionnel, volontaire pour toutes les missions casse-cou, ne comptant pas sa fatigue (il a été mis au repos de force, comme instructeur en OTU), capable de ramener un avion ne tenant plus que par un fil, et qui comptait à son palmarès des dizaines de bateaux-flak, ce qui n'est pas aussi glorieux que des victoires aériennes (4 tout de même) mais démontre les risques pris...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.legang.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean MARIDOR, le chasseur de V1 - sa disparition héroïque   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean MARIDOR, le chasseur de V1 - sa disparition héroïque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean MARIDOR, le chasseur de V1 - sa disparition héroïque
» Supermarine Spitfire Mk. XIV de Jean MARIDOR 1944
» Spitfire Mk.Vb de Jean Maridor, octobre 1942
» [Oldies] Jean-Pierre Beltoise
» livre de Marcel Saint-Jean "chiens courants, rapprocheurs.."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoire de l'Aviation par thèmes :: Pilotes-
Sauter vers: