AccueilFAQRechercherS'enregistrerRéservé aux membresRéservé aux membresSite AARéservé aux membresRéservé aux membresConnexion

Partagez | 
 

 René Darbois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nono(fafl)
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 31
Localisation : Ile de france
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: René Darbois   Mar 17 Mar 2009 - 23:42

Vous avez des informations là dessus ? j'ai découvert cet homme ce soir .... jamais entendu une histoire pareil !! un Français dans la Luftwaffe !!!
René DARBOIS, le "malgré-nous" volant...

Le 1er Août 2000. Un petit problème nous a empêché de rappeler cet anniversaire dans notre numéro précédent: le 25 Juillet 1944, un chasseur allemand, un Messerschmitt 109 G-6, se posait sur le petit aérodrome de Santa Maria, en Italie.
A la surprise du Caporal Davies qui avait guidé l'atterrissage de cet avion apparemment ennemi, le pilote s'adressa à lui en français... Il s'appelait René Darbois, il était lorrain, né à Metz, le 23 Octobre 1923, et l'Alsace et la Moselle ayant été annexées en 1940, il dut, pour éviter l'envoi sur le front russe, s'engager dans la Luftwaffe. Après un long entraînement, il fut affecté le 26 Juin 1944 à la base de Maniago en Italie du nord, comme pilote de chasse. Le 25 juillet, avec 15 autres jeunes pilotes, il reçut l'ordre de faire mouvement vers l'aérodrome de Ghédi, pour être intégré à l'escadrille I/JG 77.
C'est au cours de ce vol, qu'il réussit à fausser compagnie à son instructeur et chef d'escadrille, se dirigeant vers Venise puis Trévise, puis vers Naples, pour être sûr de rejoindre la partie de l'Italie déjà libérée. A court de carburant, et voyant le petit terrain de Santa Maria au nord de Naples, il se posa auprès de petits Piper "CUB" d'observation américains. Après divers interrogatoires, il fut finalement "blanchi", puis envoyé, pour éviter à sa famille, restée en Alsace, le risque de représailles, sous le nom d'emprunt de Guyot, à Meknès, puis enfin, affecté au GC 1/3 Corse, avec lequel, pilotant cette fois un Spitfire V, il accomplit en 1945 plusieurs missions de guerre sur l'Allemagne... !
Plus tard, en 1954 il combattit en Indochine, comme pilote d'hélicoptère, ramenant, entre autres missions, 185 blessés pendant l'évacuation de Dien Bien Fou.
Il mourut, épuisé, à Etampes, le 14 février 1955. L'avion à bord duquel il s'était évadé, fut transporté aux Etats- Unis, mais faute de documents, cet avion resta plus de 40 ans anonyme, et cet épisode de la WW II resta inconnu jusqu'en 1988. Depuis, ce Messerschmitt 109, avec son histoire, est exposé à Washington, au Musée de l'Air du Smithsonian Institute, sur le Mall.
Si l'histoire de René Darbois est restée inconnue en France, elle figure en bonne place aux Etats-Unis, un pays qui, lui, n'a pas honte des gloires de son passé... !
Je ne cite personne, suivez mon regard ... !
NDLR: Toute l'histoire de René Darbois et de son Messerschmitt est publiée dans LE FANA DE L'AVIATION No 369 Août 2000, une revue qui, elle non plus, n'a pas honte de notre passé.
Début de page
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred 41
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2631
Age : 44
Localisation : Vendôme (LFOQ)
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: René Darbois   Mer 18 Mar 2009 - 0:00

Bf 109 G6 WNr. 160756.


Gaël Elegoët

La suite ici:
http://www.clubhyper.com/reference/bf109g6ge_1.htm


Sa peinture actuelle.

Je n'ai pas l'impression toute fois que René Darbois soit LA star aux USA ...
Je ne vois pas en quoi ils auraient honte : ce type est français !!

_________________
FAFG

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flyinganvils.com/
Gretsch
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2662
Age : 55
Localisation : au sud-ouest de Toulouse
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: René Darbois   Mer 18 Mar 2009 - 12:04

Cette histoire me dit quelque chose. J'avais peut-être lu cet article en son temps... Merci en tout cas de la présenter ici, Nono.

Je ne vois pas, pour ma part, pourquoi la France devrait avoir honte d'un tel personnage, ou d'un tel épisode...

L'histoire des Malgré-nous est déjà assez dure en soi pour que l'on ne jette en plus le discrédit sur ces jeunes gens à qui l'on n'a pas laissé le choix !

Ayant effectué la quasi-totalité de ma scolarité en Alsace, j'ai eu un instituteur qui avait été incorporé de force dans la Wehrmacht en 1944. N'ayant que des garçons comme élèves (pas d'écoles mixtes, là-bas), il nous régalait de ses souvenirs lorsqu'on avait été sage... Pensez, pour des gamins de 8-9 ans ! Il nous parlait de sa jeunesse (parti à 18 ans) et n'était en rien nostalgique... Je précise qu'il ne nous a jamais parlé de faits de guerre, mais plutôt de son retour épique depuis la Silésie. C'était un pédagogue !

Donc, un pilote Malgré-nous dans la Luftwaffe ne présente pour moi rien de honteux, surtout s'il déserte comme c'est le cas pour René Darbois.

En revanche, je m'interroge sur le fait d'atterrir sur un terrain allié avec un avion allemand (ou le contraire, d'ailleurs)... Je me suis souvent posé cette question : il faut un sacré cran pour faire cela, car on a toutes les chances de se faire descendre, non ? Comment indiquer à ceux du sol que l'on ne les attaque pas ? Quelqu'un connaîtrait-il des arguments ou des témoignages qui pourraient m'éclairer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.legang.fr/
Fred 41
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2631
Age : 44
Localisation : Vendôme (LFOQ)
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: René Darbois   Mer 18 Mar 2009 - 13:27

Il ya des mouvements de ton appareils qui peuvent indiquer tes intentions. La battement d'aile en un, c'est un signe amical.

C'est l'option qu'il choisit en effectuant plusieurs tours de piste tous les éléments sortis, marque de la volonté d'atterrir. C'est finalement l'un des membres de la tour qui lui a donné l'autorisation d'atterrir en le lui indiquant avec sa lampe verte. Il a d'ailleurs peint ensuite une marque de victoire sur celle-ci .

Le fait que les marquages allemands soient peu visibles a joué certainement en sa faveur.


Sur sa fin, il faut préciser qu'il a mis fin à ses jours, preuve que tout n'était pas simple pour lui encore à cette époque.

_________________
FAFG

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flyinganvils.com/
Gretsch
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2662
Age : 55
Localisation : au sud-ouest de Toulouse
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: René Darbois   Mer 18 Mar 2009 - 13:56

Merci Fred pour tes renseignements. C'est un aspect que je ne maîtrise pas du tout... Me voici éclairé, grâce à la lampe verte !

Sinon, les raisons d'un suicide ne sont jamais évidentes pour un tiers, et je pense qu'il ne faut pas tirer de conclusions hâtives à ce sujet, voire pas de conclusion du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.legang.fr/
Amboise37
Engagé
Engagé
avatar

Nombre de messages : 4
Age : 62
Localisation : Amboise
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Etampes   Mar 30 Aoû 2011 - 12:26

Bonjour à tous,
j'arrive un peu après la bataille. Une petite info supplémentaire sur René Darbois. Il a été affecté au GC 1/3. A la fin de la guerre il est passé par la base aérienne de Châteauroux où se trouvaient également les pilotes féminines de l'armée de l'air (Bozelli, Melk, etc.) et où a été baptisée la promotion Commandant-Tulasne le 22 avril 1945. Il a ensuite suivi le mouvement à l'école des moniteurs de Tours où il a fait partie de la patrouille avec notamment Perrier, Guido, Michaux, Louveau, Montfort... En 1946, les Stamp sont partis à Étampes, à l'EPAA 58, Escadrille de présentation de l'armée de l'air, autrement dit la Patrouille d'Etampes. Darbois y était surnommé - par ses équipiers - Darboy avec une résonance toute germanique. De 50 à 52, il faisait patrouille avec le Izaac et Claveau.
Michel Charollais publie le compte rendu de son interrogatoire en Italie dans son livre de mémoires "Pour l'amour du ciel". Ils étaient ensemble à Etampes.
Didier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aeroplanedetouraine.fr
duro
Engagé
Engagé
avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 12/09/2011

MessageSujet: Re: René Darbois   Lun 12 Sep 2011 - 13:15

L'incroyable destinée de René Darbois (décédé à l'age de 31 ans) et sa fabuleuse histoire viennent enfin de faire l'objet d'un livre passionnant écrit par Oscar Gerard édité le 26/08/2011 aux éditions Serpenoise où l'on peut le commander ou bien à la FNAC .

Ce livre très complet, abouti après 10 ans de travail, est titré " René Darbois , pilote de liberté ".
Il est préfacé par Francis Rapp , membre de l'Institut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred 41
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2631
Age : 44
Localisation : Vendôme (LFOQ)
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: René Darbois   Lun 12 Sep 2011 - 17:54


_________________
FAFG

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flyinganvils.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: René Darbois   

Revenir en haut Aller en bas
 
René Darbois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» René Darbois
» Coupe René CRABOS-Phases finales -juniors B - moins de 19ans
» Le 17 mai 2009 : la Jean-René Bernaudeau (Vendée, 85)
» pneu rené gillet
» freins avant de rené gillet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoire de l'Aviation par thèmes :: Pilotes-
Sauter vers: