AccueilFAQRechercherS'enregistrerRéservé aux membresRéservé aux membresSite AARéservé aux membresRéservé aux membresConnexion

Partagez | 
 

 dewoitine 520 italiens et bulgares

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
euskal herria
Sergent-chef
Sergent-chef
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 48
Localisation : Hendaye pays basque
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: dewoitine 520 italiens et bulgares   Sam 14 Fév 2009 - 22:32

bonsoir tout le monde j'aimerais savoir comment se sont comporter les D520 bulgares et italiens face aux avions alliés a priori beaucoup plus performants!! et y a t'il eut des victoires?

les roumains en ont ils possedés?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aspirant Grange
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 382
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: dewoitine 520 italiens et bulgares   Sam 14 Fév 2009 - 23:27

Pour l'entraînement il me semble pas pour les combats aériens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thud
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 3643
Age : 43
Localisation : les fourgs (doubs) LFSP
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: dewoitine 520 italiens et bulgares   Sam 14 Fév 2009 - 23:42

dans mon bouquin bulgare, ils en ont possede 96, mais j'ai pas le nombre de victoire

_________________
VF-84 JOLLY ROGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aspirant Grange
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 382
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: dewoitine 520 italiens et bulgares   Sam 14 Fév 2009 - 23:44

96 appareils c'est l'équivalent d'un JG non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thud
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 3643
Age : 43
Localisation : les fourgs (doubs) LFSP
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: dewoitine 520 italiens et bulgares   Sam 14 Fév 2009 - 23:52

aucune idee, mais en bulgarie, il etait sur plusieurs terrains, et ont participer aux combat contre les incursions americaine

les 520 on ete recu, ou commencer a etre recu en 43

_________________
VF-84 JOLLY ROGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
va44
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 372
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: dewoitine 520 italiens et bulgares   Dim 15 Fév 2009 - 2:14

Bonsoir,

Les Italiens ont récupéré 44 machines lors de l'occupation de la zone libre en nov 42. Ils ont obtenu, en 43, 21 D520 supplémentaires en échange de Léo 451.
Les D520 ont "été finis d'user" à l'interception et l'entrainement.
1 victoire contre un B24 est revendiquée au 22° gruppo CT.
16 D520 Italiens sont recensés fin 43.
(Source Aéro J n°6 Avril Mai 99, G Carlési, dans son article 'Ceux de la Regia')

Les Bulgares ont reçus les D520 en mars 43 (de 89 à 96 machines).
20 déc 43 : 4 victoires (1 B24 - 3 P38)
4 jan 44 : 1 victoire (B24)
10 jan 44 : 4 victoires (4 B17)
30 mars 44 : 1 victoire (B17)
5 mai 44 : 1 victoire (B17)
fin août 44, il en restait 62 Dewoitine dont 15 disponibles.
(Source Aéro J n°44 Août Sept 05, Fregosi Joseph, dans son article 'Des Dewoitine au goût bulgare')

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gretsch
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2662
Age : 55
Localisation : au sud-ouest de Toulouse
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: dewoitine 520 italiens et bulgares   Dim 15 Fév 2009 - 20:01

Pas tout à fait dans le sujet, mais juste pour évoquer l'état d'esprit des Français sous Vichy : en 1943, il a été proposé aux mécaniciens de la SNCASE, l'entreprise qui assemblait les D.520, de partir en Bulgarie avec les avions à livrer, afin de former leurs homologues bulgares. On leur offrait une jolie prime pour le déplacement... Ils ont tous refusé ! Les autorités départementales (le préfet, quoi) étaient déçues par ce manque d'enthousiasme.

Intéressant, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.legang.fr/
euskal herria
Sergent-chef
Sergent-chef
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 48
Localisation : Hendaye pays basque
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: dewoitine 520 italiens et bulgares   Mar 17 Fév 2009 - 16:12

mais les D520 ont ils été modifié par apport à ceux de 40? (plus de munitions, motueur plus puissant etc...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
va44
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 372
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: dewoitine 520 italiens et bulgares   Mar 17 Fév 2009 - 21:15

Pour l'armement, je ne pense pas.
Pour la motorisation, en 1942, apparait le moteur Hispano Suiza 12 Y 49 sur les avions de série.

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gretsch
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2662
Age : 55
Localisation : au sud-ouest de Toulouse
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: dewoitine 520 italiens et bulgares   Mer 18 Fév 2009 - 2:19

La production de D.520 en 1942 n'est en fait que la reprise de l'assemblage des pièces produites en 1940. Il n'y a donc aucune différence entre un exemplaire de 1940 et un de 1942 ou 1943... Sauf des détails pas vraiment visibles à l'oeil nu.

Pour la motorisation, le 12Y-49 a remplacé le 12Y-45... C'est le même moteur, sauf qu'il dispose d'un compresseur différent. Il est légèrement plus puissant.

En ce qui concerne l'armement, comment la France aurait-elle été autorisée à développer de nouvelles armes, sous le régime de l'armistice ? Non : tout pareil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.legang.fr/
euskal herria
Sergent-chef
Sergent-chef
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 48
Localisation : Hendaye pays basque
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: dewoitine 520 italiens et bulgares   Mer 18 Fév 2009 - 14:47

merci à tous mais je ne dis pas de nouvelles armes mais par exemple rajouter des mitrailleuses ou rajouter des munitions (car il me semble que les aviateurs se plaignaient de leurs emport en munition de leurs avions)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gretsch
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2662
Age : 55
Localisation : au sud-ouest de Toulouse
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: dewoitine 520 italiens et bulgares   Mer 18 Fév 2009 - 14:58

Ajouter des mitrailleuses était impossible en l'état : pas de place dans les ailes. Le D.551 était prévu avec 7 mitrailleuses (3 par aile et une à la place du canon) ; mais même cette configuration est étonnante, car il n'y avait pas plus de place que sur le 520... Donc, une installation de 5 mitrailleuses était plus plausible.

Pour les munitions, c'est le fonctionnement du tambour du canon qui était en cause : prévu pour 120 obus, il s'enrayait s'il était complètement chargé. Donc, on le chargeait à moitié, et ça marchait bien. Sauf qu'il n'y avait plus que 60 obus...

De plus, les mitrailleuses étaient un brin légères, surtout en 1944 face à des B-24 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.legang.fr/
waroff
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 502
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: dewoitine 520 italiens et bulgares   Ven 5 Juin 2009 - 0:00

Gretsch a écrit:

Pour les munitions, c'est le fonctionnement du tambour du canon qui était en cause : prévu pour 120 obus, il s'enrayait s'il était complètement chargé. Donc, on le chargeait à moitié, et ça marchait bien. Sauf qu'il n'y avait plus que 60 obus...
Le canon HS404 n'avait que trois types de magasin chargeur, 15, 30 et 60 obus. Le dernier pèsait déjà plus de 25kg...
peut être était le HS9 qui avait un magasin de 120 obus?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gretsch
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2662
Age : 55
Localisation : au sud-ouest de Toulouse
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: dewoitine 520 italiens et bulgares   Ven 5 Juin 2009 - 0:22

Merci pour cette rectification, Waroff ! Tu as raison, bien sûr, et je corrige : prévu pour 60 coups, il fonctionnait bien à moitié rempli, donc avec 30 obus seulement...

Dire les choses de mémoire, c'est toujours risqué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.legang.fr/
fanavman
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 1179
Age : 29
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 07/06/2009

MessageSujet: Re: dewoitine 520 italiens et bulgares   Mer 29 Sep 2010 - 22:38

Citation :
Pas tout à fait dans le sujet, mais juste pour évoquer l'état d'esprit des Français sous Vichy : en 1943, il a été proposé aux mécaniciens de la SNCASE, l'entreprise qui assemblait les D.520, de partir en Bulgarie avec les avions à livrer, afin de former leurs homologues bulgares. On leur offrait une jolie prime pour le déplacement... Ils ont tous refusé ! Les autorités départementales (le préfet, quoi) étaient déçues par ce manque d'enthousiasme.

Intéressant, non ?

Intéressant, mais pas étonnant, ca rejoint les réticences à propos de la Caisse de compensation pour la Décentralisation. C'est la première initiative lancée pour décentraliser les usines aéronautiques, trop à portée des bombardiers allemands datant de 1931. Malgré les pressions gouvernementales, fin 1935, on ne compte que 6 000 ouvriers sur 23 700 travaillants en province qui sont dans les usines décentralisées – soit 25%

Pourquoi:
-les employés n’étaient pour la plupart aucunement prêt à vivre ailleurs, et perdre ainsi un réseau social, des habitudes de vie, etc
-les syndicats y voyaient une nouvelle attaque à la classe ouvrière

Ca montre la mentalité française de l'époque à ce propos....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gretsch
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2662
Age : 55
Localisation : au sud-ouest de Toulouse
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: dewoitine 520 italiens et bulgares   Jeu 30 Sep 2010 - 0:03

Certainement, mais je ne pense pas que le refus des ouvriers de la SNCASE soit du même ordre. Je pense simplement qu'il était pour eux hors de question de "collaborer" plus que nécessaire, si travailler dans une usine d'Etat est perçu comme étant de la collaboration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.legang.fr/
fanavman
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 1179
Age : 29
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 07/06/2009

MessageSujet: Re: dewoitine 520 italiens et bulgares   Jeu 30 Sep 2010 - 0:10

Citation :
Certainement, mais je ne pense pas que le refus des ouvriers de la SNCASE soit du même ordre. Je pense simplement qu'il était pour eux hors de question de "collaborer" plus que nécessaire, si travailler dans une usine d'Etat est perçu comme étant de la collaboration.

Oui, je pense que tu as raison. L'attitude à laquelle tu fais allusion serait plutôt à relier à des exemples de sabotages ou "fainéantise", comme ceux qui ralentirent la production en France des Ju 488 V401 et V402 chez Latécoère....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc_91
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Nombre de messages : 7227
Age : 56
Localisation : Sud de l'Essonne
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: dewoitine 520 italiens et bulgares   Ven 1 Oct 2010 - 6:24

Pour en revenir aux D.520 bulgares, voilà ce qu'écrit Krasimir Alexandrov dans le Mushroom N°6115 :

Citation :
In February 1943 the Bulgarian government reached an agreement with the Vichy French government regarding a deal on Bloch MB. 152 fighters in exchange for Bulgarian tobacco. The Germans did not approve the contract, but later they offered D.520s that they considered their war prizes, for which Bulgaria would pay them within the Bulgarian-German clearing agreement. The Bulgarians accepted the terms and they sent an engineer and a technical officer to France.
The contract called for delivery of 120 aircraft with spare parts. The Bulgarians received 96 of these (the first arrived in September 1943 at Karlovo airfield). These went to 2/6 and 1/6 Iztrebitelen Orliak (fighter groups). Almost immediately two yatos (squadrons) with 7 aircraft each were relocated near Sofia: 612 Yato to Vrazdebna airfield and 622 Yato to Bozuriste.
The Dewoitines fought their first combat on 10 December 1943 against 60 P-38s and the same number of B-24s flying towards Sofia. The Americans were intercepted by the 3/6 Orliak (equipped with Bf 109s), and 6 D-520s of the 1/6 Iztrebitelen Orliak from Karlovo. That day they suffered their first loss: Capt. Pavel Lazarov Pavlov led the Dewoitines in the head-on attack but he was heavily injured and crashed.
Ten days later 70 Flying Fortresses (Bulgarian pilots referred to all Allied four-engined bombers as "Flying Fortresses") with 60 P-38 attacked again. The French fighters scored their first victory when poruchik (Lt) Nicola Natsev downed a P-38.
With the advent of 1944 Bulgaria received a modest gift of 28 new Bfl09Gs and started to replace the French fighters in 2/6 Orliak.
On 10 January 110 P-38s escorted 220 B-17s against the Bulgarian capital city again. They were intercepted by two orliaks: 3/6 and 2/6 (partly with Messerschmitts). The battle also involved 30 German Bfl09Gs armed with four rockets each. According to the memories of Col. (retd.) Petar Kirov Petrov:
"Our 2/6 Orliak on 10 January took off in full establishment of 32 Dewoitines. Arranged in a column of fours we climbed to the West. We were at about 7,000 in when we saw the 'Fortresses'. As we were on the approaching course, we went in the frontal attack, like on 20 December. None of us trembled, and none moved away from the steel avalanche approaching us with huge speed. Everyone took one 'Fortress' in the gun sight and waited for the moment to push the trigger on the machine guns and cannon. None of us paid attention how we retreat after the attack. Wing by wing we came near the 'Fortresses'. We saw how they moved up-down, left-right. They were upset by our attempt to scatter them with frontal attack. All in this moment was for seconds: take aim at the last moment, open fire and move away back from the attack in any possible way for everyone. One was running into the battle, another exited by semi looping, third aside and up. The effect of our frontal attack was great: the first group of bombers deviated from the attack, dropped their bombs on afield, without taking the battle course to the heart of Sofia".
In this battle Lt. N. Natsev made a forced landing after a dogfight with six "Lightings", podoficer (Sgt) A. Krastev abandoned his aircraft, but he was shot in the air by American aeroplanes.
Big events (and troubles) were ahead. 30 March 1944 was a clear, cloudless day. 450 B-17s, B-24s, B-25s and Halifaxes with 150 P-38s took course towards Sofia. 73 fighters took off against this "undefeated armada": 20 Bf 109s (3/6), 6 D.520s (1/6), and 28 Dewoitines from Karlovo. Ratio of 8 to 1. Iztrebitelen Orliak 1/6 was late because its airfield had a lot of damage (after the last bomber attack) but nevertheless it took part in the battle. Lt. Bogdan Bogdanov from 2/6 pursued enemy bombers almost 100 km and shot down one plane. In this fight 2/6 had big loses: 4 aircraft and 3 pilots. On 5 April 600 bombers and 200 fighters flew to Bucharest. 3/6 and 2/6 were scrambled and shot down one aircraft. 12 days later 100 P-47s and P-51s escorted 350 "Flying Fortresses" toward Sofia. 3/6 and 2/6 took off against them, led by Capt. Bosniakov with 16 Messerschmitts and two D.520s, later joined by five Dewoitines from Karlovo. Capt. Bosniakov shot down one bomber, and Lt. Kovatsev another, but that was a "black Friday" for Bulgarian fighters: they mistook Mustangs for Messerschmitts and this allowed the Mustangs to shoot at the Bulgarian fighters from very close distance. Three pilots were killed, one heavily injured and made forced landings. This was the last fight of the Dewoitines.
For Bulgarian pilots the Dewoitine was a "...very manoeuvrable aircraft with excellent cannon with precision and penetrating power of shell."
After the war the number of Dewoitines diminished rapidly and they were soon scrapped.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: dewoitine 520 italiens et bulgares   Lun 25 Juil 2011 - 17:43

Il y a surtout un avion utilisé par les Roumains à partir de 1942 c'est le IAR.80 à moteur Gnome-Rhone de 940cv équipé de 2 canons de 20mm et de 4 mitrailleuses + 200kg de bombes. Les D.520 à cause des conventions d'armistice n'ont pu ni être amélioré, ni être mieux armés sauf pour le MS 406 version MS 410 avec 4 mitrailleuses d'ailes pour moins de 75 exemplaires ressemblant d'avantage à la version suisse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: dewoitine 520 italiens et bulgares   

Revenir en haut Aller en bas
 
dewoitine 520 italiens et bulgares
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» dewoitine 520 italiens et bulgares
» les Italiens n'aiment pas que les Fiat 500
» Bon plan blousons Italiens
» Forum de nos amis et voisins italiens
» les italiens, meilleurs pilotes au monde...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoire de l'Aviation par périodes :: 1930 - années 1950 :: 1941-1945 : Combats dans le ciel d'Europe-
Sauter vers: