AccueilFAQRechercherS'enregistrerRéservé aux membresRéservé aux membresSite AARéservé aux membresRéservé aux membresConnexion

Partagez | 
 

 Récits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7088
Age : 29
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Récits   Mer 30 Jan 2008 - 20:08

Cette section est dédiée aux récits de la part de pilotes, mécanicien, personnel naviguant ou non naviguant de l'aéronautique, ou d'historiens n'ayant pas vécu directement les faits énoncés.
Il pourra donc s'agir d'autobiographies ou d'autres récits purement narratifs. Pour ce qui concerne les biographies de pilotes, reportez-vous à la section y étant dédiée.

Merci de lire les règles de la bibliothèque avant de poster dans cette section


Dernière édition par le Mer 30 Jan 2008 - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7088
Age : 29
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Récits   Mer 30 Jan 2008 - 20:55

Ceux qu'on n'a jamais vus




  • Guy Bougerol
  • Éditions Arthaud

    Combien de fois, alors que dans le repos forcé des derniers jours de juin 40 nous méditions, le coeur serré, sur l'effondrement de notre pays, n'avons nous pas entendu la plainte de nos frêres des Armées de terre : "les aviateurs, on ne vous a jamais vu !".
    Ces premières lignes expriment la profonde injustice que le Révérend Père Guy Bougerol, lieutenant observateur de réserve et aumônier du Groupe de Reconnaissance II/33, s'attache à réparer dans cet ouvrage, cherchant à montrer que les aviateurs français, loin d'être absents ou inactifs, étaient au moins autant concernés que leurs homologues des unités terrestres, par les affrontement de mai-juin 1940. On découvre à travers ces pages la vie quotidienne d'un groupe de reconnaissance stratégique, les longues missions durant lesquelles trois hommes sont amenés à franchir les lignes ennemies et s'enfoncer en plein territoire hostile dans un simple bimoteur, souvent sans la moindre escorte, afin de rammener de précieuses informations qui serviront aux unités terrestres. L'auteur nous livre à travers ces pages une remarquable présentation de ces équipages accomplissant avec dévotion leurs missions, volant en rase-motte pour éviter la chasse, ou à haute altitude malgré le gel des commandes et les pannes d'inhalateur pour se prémunir de la flak, risquant et sacrifiant parfois leur vie, loin des victoires et des honneurs de la chasse, afin de prendre quelques précieux clichés.
    On aura le plaisir de retrouver dans cette oeuvre des noms célèbres, comme ceux du Commandant Alias ou du Capitaine Saint-Exupéry, mais également de nombreux pilotes, mitrailleurs ou observateurs méconnus, Hochedé, Dutertre, Gavoille, Chéry, Millet, Joanic, Moreau..... autant de héros anonymes, pour lesquels cette simple considération d'une aviation inactive constitue une immense injustice.
    Vous prendrez sans aucun doute grand plaisir à découvrir à travers cette sorte de journal du GR II/33 l'aviation de reconnaissance, un penchant peu connu de l'aéronautique militaire de 1940, n'étant sans aucun doute pas reconnu à sa juste valeur.

  • Note :


Dernière édition par le Mer 30 Jan 2008 - 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7088
Age : 29
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Récits   Mer 30 Jan 2008 - 21:40

La grande chasse



  • Heinz Knoke
  • Éditions "J'ai Lu"
  • Collection "Leur aventure"

    As de la Luftwaffe aux 31 victoires, Heinz Knoke fut de tous les combats durant la Seconde Guerre Mondiale. Du brouillard de la Manche aux neiges de l'Union Soviétique, il nous livre le récit de ses combats, de ses premières victoires et des succès de l'aviation allemande, puis du déclin du IIIème Reich, la perte de ses camarades tombant chaque jour face aux incursions des bombardiers américains.
    De la chasse acharnée d'un Spitfire de reconnaissance dans les fjords de Norvège, à l'établissement de nouvelles tactiques d'attaques des forteresses volantes dans le ciel d'Allemagne, l'auteur nous fait revivre quatre années de combats, de victoires, d'enthousiasme, puis de deuils et désillusions. Maintes fois abattu, souvent grièvemement blessé, Heinz Knoke décrit des combats d'une incroyable violence, contrastant avec de courts mais surprenants épisodes de fraternisation, avec un pilote britannique abattu en Norvège, puis un chasseur américain en Allemagne à la fin du conflit.
    Cet ouvrage, particulièrement précis et détaillé, riche en émotion, fait partie des grands classiques que tout passionné d'aviation se doit d'avoir lu.

  • Note :


Dernière édition par le Mer 30 Jan 2008 - 22:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7088
Age : 29
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Récits   Mer 30 Jan 2008 - 22:45

Aviation, mon grand amour




  • Lieutenant-colonel Pierre Paquier
  • Éditions Didier

    Rédacteur en chef de la revue officielle de l'Armée de l'Air, le Lieutenant-colonel Pierre Paquier s'attache dans cet ouvrage à décrire les missions des pilotes de chasse français de la Bataille de France, à travers quatre exemple particuliers. On découvre ainsi à travers ces pages les combats vécus par l'adjudant Romey, as aux 5 victoires du GC III/2, l'adjudant Gagnaire, as du GC III/1, le Capitaine Jean Assollant du GC III/6, et le Commandant Hertaut du GC I/4. L'auteur nous fait revivre les affrontements de manière intense, rendant hommage à ces quatre pilotes pleins d'audace et d'abnégation, se battant sur des Morane Saulnier 406 déjà dépassés par une aviation allemande techniquement supérieure, et redorant l'image d'une Armée de l'Air trop souvent dénigrée après la défaite de juin 1940, malgré les exploits de ses aviateurs.
    On pourra certes regretter que ces différents pilotes soient présentés de manière relativement succinte et que ces quatre passages ne soient pas mieux situés dans leur contexte, mais cet ouvrage donne une vue d'ensemble de ces combats dans le ciel français, et intéressera sans nul doute tout passionné par l'aviation française.

  • Note :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7088
Age : 29
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Récits   Mer 30 Jan 2008 - 23:28

Pilote de guerre



  • Antoine de Saint-Exupéry
  • Éditions Gallimard

    Inutile de vous présenter Antoine de Saint-Exupéry, passionné par l'aviation, figure majeure de la littérature aéronautique française, pilote de l'aéropostale et pilote militaire, écrivain talentueux ayant rencontré un immense succès. Pilote de Guerre fut tout d'abord publié aux Etats-Unis sous le titre Flight to Arras, afin de montrer aux américains que, bien que défaite, la France n'avait pas baissé les armes sans avoir vaillamment combattu. Ce récit surprendra plus d'un lecteur, abordant le thème dramatique et douloureux de la défaite française dans un style inimitable, alternant de brefs passages d'une intensité exceptionnelle et de longues descriptions de vols rédigées d'une manière quasiment poétique. Comme ses équipiers du Groupe de Reconnaissance II/33, Antoine de Saint-Exupéry accomplit avec dévouement les missions qui lui sont confiées, notamment le vol du 23 mai 1940 vers Arras, dans l'enfer de la Flak et de la chasse allemande.
    Nous sommes fin mai, en pleine retraite, en plein désastre. On sacrifie les équipages comme on jetterait des verres d'eau dans un incendie de forêt. On ne trouvera pas dans ce pages de description détaillée des appareils, le Bloch 174 piloté par Saint-Exupéry n'est même pas nommé, mais un témoignage d'un réalisme saisissant de ce sentiment de désespoir et d'impuissance gagnant les équipages de reconnaissance, sacrifiés pour obtenir des renseignements dont on ne se servira pas, combattant pour une guerre déjà perdue.
    Ce n'est donc pas le récit d'un pilote témoignant de ses combats avec la précisions ordinaire qu'il faudra chercher dans cette oeuvre, mais celui d'un aviateur combattant lorsque tout est perdu, accomplissant la plus ingrate des tâches, celle de se rendre seul en territoire ennemi, lorsque l'escorte a disparu, que la flak devient redoutable, que l'oxygène manque en altitude... Pilote de guerre, poignant témoignage d'un pilote de 1940, rédigé dans un style tout aussi saisissant, fait sans aucun doute partie des grands incontournables de la littérature aéronautique.

  • Note : :star2: :star2: :star2: :star2: :star2:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Guass
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 3159
Age : 30
Localisation : Tours (37)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Récits   Mer 30 Jan 2008 - 23:40

Wings on my sleeve
By Eric Brown, edited by Phoenix


www.amazon.co.uk

Le récit autobiographique de la fantastique carriere de Eric Brown, le plus grand pilote d'essai de tous les temps.
Il est le premier homme a avoir posé un appareil à train tricycle sur un porte avions, le premier a avoir posé un Jet sur un porte avions (un DH Vampire), le premier à avoir fait décoller un Mosquito d'un porte avion, etc...
Cet homme détient le record du nombre d'appontages, mais aussi du nombre de types d'appareils differents sur lesquels il a volé.

Ce livre relate tout l'histoire de son parcours au sein de la Royal Navy, depuis ses débuts à bord du HMS Audacity , au sein du RAE à Farnborough, puis à l'Aerodinamic Flight, mais aussi tous ses tests d'avions Allemand capturés post WWII, et encore tout son travail sur l'aviation de la Navy dans les années 50

Mon avis personnel:


Dernière édition par le Mar 5 Fév 2008 - 1:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blousesbrothers.free.fr/
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7088
Age : 29
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Récits   Jeu 31 Jan 2008 - 20:55

Chasseur du ciel



  • Jean-Mary Accart
  • Éditions Arthaud

    As aux 12 victoires sûres et 4 probables, Jean-Mary Accart est le commandant du GC I/5, premier groupe de chasse de la Bataille de France avec 85 victoires sûres et 26 probables. Equipée de Curtiss Hawk 75, cette prestigieuse unité compte parmi ses membres des pilotes non moins célèbres, tels François Morel, as aux 10 victoires, et Edmond Marin La Meslée, premier chasseur de la Bataille de France avec 16 victoires sûres et 4 probables. Dans cet ouvrage, le capitaine Accart tient le journal de ses engagements, retranscrivant de manière extrêmement vivante et précise ses combats face à la l'aviation allemande.
    On découvrira ainsi dans ces pages les combats de ces virtuoses de l'aviation, usant de tout leur talent et leur courage pour défendre leur pays. On trouvera peu de descriptions de la vie quotidienne du groupe, l'essentiel du récit étant consacré aux combats aériens d'une grande intensité. Jean-Mary nous fait également le plaisir dans cet ouvrage de continuer à présenter les actions menées par le GC I/5 après son départ du groupe, ayant été abattu et grièvement blessé le 1er juin 1940.

  • Note :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
fanavman
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 1179
Age : 29
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 07/06/2009

MessageSujet: Re: Récits   Mer 1 Juil 2009 - 10:12

Misère et grandeur de notre aviation

de André Langeron, Lieutenant-Colonel dans l’Aviation
Editions Baudinière (1941)

Le lieutenant-colonel nous fait ici un récit des problèmes existants dans l’Armée de l’Air des années 30, et des causes qui ont mené à la défaite aérienne de 1940. Il nous montre comment il a été témoin de ces problèmes, à la fois en amont (il a rencontré des membres du gouvernement) et en aval (lors de discussions avec des pilotes ou autres militaires lors de visites ou de séjours sur des bases aériennes).
Il compare ainsi la situation de la France avec ses contemporains : la Grande-Bretagne et l’Allemagne, où il développe longuement sur leurs aviations, qui se réarment de façon sérieuse (pas tant que ça pour la Grande-Bretagne) en 1939-40, contrairement à la France (du moins au début). Il se désole d’apercevoir l’inaction des organes de décision qui ont à la fois complexifié l’organisation de l’approvisionnement en matériel de l’Armée de l’Air après sa création en 1928, mais aussi qui n’ont pas agi dans une politique de réarmement réelle pour pouvoir produire assez d’avions plus rapidement.

Le livre se clos avec un message beaucoup plus positif, vis-à-vis de l’aviation (qui est maintenant celle de Vichy - donc instrument de propagande), que A. Langeron souhaite voir se développer car elle lui semble promise à un grand avenir.
Ce livre est assez instructif ; il nous montre de l’intérieur les problèmes existants à l’époque. Cependant, de par sa date de publication en plein régime de Vichy, cela le rend instrument de propagande de l’aviation de ce régime, d’où une critique virulente de l’aviation précédent la défaite, qui est présentée comme une aviation « obscure », à oublier car pauvre en puissance.

Note: :star2: :star2: :star2: :star2:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirage4000
Caporal
Caporal
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 33
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Récits   Mar 22 Juin 2010 - 15:17



edition: j'ai lu leur aventure

partie de résumé inscrite au dos du livre "Du premier au dernier jour de la guerre à l'est, de 1941 à 1945, de Stalingrad à Berlin, H.U Rudel ne cessa de se battre contre les Russe. Ce fut lui qui en Septembre 1941 coula le cuirassé de 22000 tonnes le Marat, ainsi que deux autres croiseurs
Dès 1943 il se spécialise dans l'attaque des chars en piqué, fonçant de façon foudroyante jusqu'à quelques mètres du sol.
Grièvement blessé, il refuse néanmoins le commandement de toute l'aviation de combat et, malgré les ordres de Hitler et de Goering, qui lui interdisaient de voler davantage, il rejoint sa formation et, tandis que la débacle Allemande se précipite, reprend le combat jusqu'au bout, jusqu'à la défaite."

Récit auto-biographique préfacé par Clostermann, un classique qui se dévore.



Ps "possible d'effacer mon précédent message sur cet ouvrage? promis je lirais bien tout avant de poster maintenant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gretsch
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2662
Age : 55
Localisation : au sud-ouest de Toulouse
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: Récits   Mar 22 Juin 2010 - 16:07

C'est parfait, merci !

Enfin, presque... Une présentation plus personnelle qu'une copie de la 4ème de couverture serait un plus ! Je suis exigeant, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.legang.fr/
mirage4000
Caporal
Caporal
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 33
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Récits   Mar 22 Juin 2010 - 18:17

[img]

écrit par: NOWOTNY Rudolf

éditions: collection Action

résumé extrait du livre:" En Novembre 1944, un mois avant son 24ème Anniversaire, WALTER NOWOTNY, l'as de la chasse Allemande se tuait après sa 258ème victoire aérienne. La vie aventureuse de ce jeune Autrichien nous est racontée par son frère."

Livre préfacé par Clostermann.

Récit qui n'est pas auto-biographique ce qui s'en ressent avec un large parti pris.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirage4000
Caporal
Caporal
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 33
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Récits   Mar 22 Juin 2010 - 18:35



titre: Marin de métier, pilote de fortune

auteur Commandant JUBELIN

éditions France Empire

Officier de marine Français qui en 1940 était stationné en Indochine, dans des conditions extraordinaires, il parvient à rejoindre les Forces Françaises Libres en Angleterre.
Dans un premier temps il commandera le cuirassé Courbet à portsmouth, ce dernier se faisant connaitre pour sa DCA; dans un second temps il devient pilote de chasse de jour puis de nuit remportant 04 victoires officielles.
Enfin il commandera l'avison Savorgnan de Brazza puis le croiseur léger triomphant.


Récit très enrichissant car d'un point de vu rare, celui d'un marin devenu pilote puis redevenu marin.
Ce point de vu permet de se faire une autre idée des pilotes FAFL, en effet on en reste souvent aux récits de Mouchotte et Clostermann.
La partie sur le courbet est également très interessante dans le sens où elle nous permet de voir l'étât d'esprit qui régnait dans un premier temps parmi les FFL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chuck Yeager
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 214
Age : 47
Localisation : A 10.000 pieds dans le soleil
Date d'inscription : 14/12/2007

MessageSujet: Re: Récits   Mar 27 Juil 2010 - 12:42

ITINERAIRE D'UN FRANCAIS LIBRE
Jacques-Henri SCHLOESING


Auteur : PATRICK COLLET
Esprit du Livre Editions
Collection Histoire & Mémoires combattantes


Préface de Pierre Schoendoerffer
Avant-propos du général Jean-Paul Paloméros, chef d’état-major de l’armée de l’Air


L’itinéraire d’un pilote des Forces Aériennes Françaises Libres de 1940 à sa mort au combat, en août 1944.
Un modèle de courage !
Jacques-Henri Schloesing a choisi la liberté en 1940, une fois pour toutes. Ce choix avait un prix, sa vie, qu’il offrait avec ses services, en rejoignant à Londres un général inconnu mais décidé à se battre.


Devenu pilote de chasse, le jeune étudiant parisien de 20 ans est de tous les combats au sein de la première escadrille de la France Libre. À 23 ans, nommé capitaine, il prend le commandement du groupe « Île-de-France », volant de succès en succès. Jusqu’à ce jour de l’hiver 1943, où il saute d’un avion en flammes audessus de la France occupée. Malgré d’affreuses brûlures au visage, à demi aveugle, il échappe aux Allemands avec l’aide de la Résistance. Moins de deux mois plus tard, ses camarades l’accueillent en Angleterre, après qu’il a traversé à pied les Pyrénées.
Pourtant, jamais l’espoir de participer à la libération annoncée du pays ne l’a abandonné. Harcelant les médecins et la hiérarchie, il retrouve son escadrille en juillet 1944, parvenant enfin à prendre part aux opérations de Normandie.
Moins d’un mois plus tard, ayant reçu le commandement du groupe « Alsace », il est tué dans un ultime combat aérien.
Au même instant, le général de Gaulle célèbre sur les Champs-Élysées la liberté retrouvée.
La promotion 1950 de l’École de l’Air porte le nom de ce valeureux pilote.


L Auteur :
Saint-Cyrien, officier parachutiste, le colonel Collet a commandé le 1er RCP de 2005 à 2007, notamment en Afghanistan. Il est depuis chargé de la formation des cadres de l'infanterie.



Si l'on devait résumer ce livre en deux mots je dirais abnégation et détermination. Ce livre m'a laissé la même impression que "Reach for the sky" de Douglas Bader, où malgré les souffrances physiques la détermination de Jacques-Henri SCHLOESING pour reprendre le combat est inébranlable.

Chuck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.caffrenchwing.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Récits   

Revenir en haut Aller en bas
 
Récits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le topic de vos récits de pêche
» Récits de pilotes.
» Publication de vos récits ou anecdotes
» Les récits de l'angoisse - histoires vécues
» Récits

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Multimédia :: Bibliothèque d'Aviation-Ancienne-
Sauter vers: