AccueilFAQRechercherS'enregistrerRéservé aux membresRéservé aux membresSite AARéservé aux membresRéservé aux membresConnexion

Partagez | 
 

 Operation Gomorrhe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dundas
Invité



MessageSujet: Operation Gomorrhe   Jeu 13 Juil 2006 - 22:15

L'Opération Gomorrhe (en anglais Operation Gomorrah) est le nom de code militaire d'une campagne de sept raids aériens rapprochés menés par les bombardiers des armées de l'air britannique et américaine sur la ville allemande de Hambourg entre le 25 juillet et le 3 août 1943. Son but était de détruire entièrement la ville afin de réduire les capacités militaro-industrielles allemandes et de porter un coup au moral de l'ennemi. Ce fut, avec le bombardement de Dresde, l'attaque aérienne la plus meurtrière en Europe, coûtant la vie à environ 40 000 personnes. En raison du massacre délibéré des populations civiles, l'Opération Gomorrhe constitue un crime de guerre au sens de la quatrième convention de Genève de 1949. Toutefois, les traités internationaux en vigueur à l'époque des faits n'interdisaient ni le bombardement stratégique des civils, ni la guerre totale.

Les Allemands l'appellent aussi die Julikatastrophe von 1943 (la catastrophe de juillet 1943) et les Britanniques the battle of Hamburg (la bataille de Hambourg). Le nom d'Hiroshima allemand lui a également été donné par des officiels britanniques

L'Opération Gomorrhe tire cyniquement son nom du récit biblique qui décrit la destruction totale par le soufre et le feu des villes dépravées de Sodome et Gomorrhe :

Déroulement
L'opération proprement dite démarra le 24 juillet 1943, après le brouillage préalable des radars qui empêcha la Luftwaffe puis la Flak, la DCA allemande, d'intervenir efficacement. Elle atteignit son paroxysme le 28 juillet et se termina le 3 août 1943. Au total, 2 714 avions furent déployés et lâchèrent 8 650 tonnes de bombes au cours de sept raids aériens :

nuit du 24 au 25 juillet : raid mené par des Avro Lancaster, des Vickers Wellington et des Martin B-26 Marauder de la Royal Air Force ;
après-midi du 25 juillet : raid mené avec 122 forteresses volantes, des bombardiers Boeing B-17 de la United States Army Air Force ;
matinée du 26 juillet ;
nuit du 26 au 27 juillet : raid moins important avec seulement deux largages de bombes, la plupart des pilotes ayant largué leur cargaison en mer car pris dans un orage violent ;
nuit 27 au 28 juillet : raid de loin le plus meurtrier, avec 739 avions (Lancaster, Halifax, Sirling et Wellington), touchant le centre-ville puis les quartiers périphériques avec des bombes incendiaires ;
nuit du 29 au 30 juillet : raid avec 726 avions, touchant principalement le quatrier de Bermbeck ;
3 août : dernier raid mené avec 740 appareils.
Le quatrième raid, dans la nuit du 27 au 28 juillet, fut de loin le plus meurtrier. Il fut en effet planifié de sorte à maximiser les victimes et les dégâts matériels. En deux temps, il a d'abord touché le centre ville afin d'y attirer les pompiers, puis les quartiers périphériques au moyen de bombes incendiaires.

La chaleur extrême dégagée par les incendies dans les quartiers périphériques créa lors un phénomène appelé Feuersturm (tempête de feu) : un souffle puissant mélangeant air et gaz inflammables dégagés par la combustion propagea l'incendie sur 21 km² de la ville. On estime que la tornade de feu a atteint une vitesse de 240 km/h et une température de 800 degrés, consommant par endroits l'essentiel de l'oxygène de l'air. Des dizaines de milliers d'habitants furent tués brûlés ou asphyxiés, y compris dans les abris anti-aériens.


Conséquence:bilan

Les bilan des victimes de l'Opération Gomorrhe sont imprécis et contradictoires. La plupart des sources s'accordent sur au moins 40 000 morts, 80 000 blessés, 350 000 habitations détruites et près d'un million de civils allemands sans abri. Après le bombardement et jusqu'au 30 novembre 1943, 31 647 cadavres furent enterrés, dont seule la moitié furent identifiés. Parmi les corps, il y avait 50% de femmes et 12% d'enfants. Des restes humains furent retrouvés lors de la reconstruction après la guerre.

Certains quartiers furent presque ou totalement dévastés : le quartier populaire d'Hammerbrook (56 hectares, 44 756 habitants) fut complètement rasé ; Altona subit de très gros dommages. D'autres quartiers furent moins touchés ou partiellement évacués avant le bombardement, comme Barmbek.

Le Bomber Command de la RAF perdit 12 bombardiers le premier jour de l'attaque et 440 au total au dessus de cette ville durant la guerre.

Suites:
Hambourg subit encore 69 raids aériens jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, le dernier le 29 avril 1945.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Gomorrah
Revenir en haut Aller en bas
Tex Hill
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 8109
Age : 60
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Operation Gomorrhe   Ven 14 Juil 2006 - 2:31

Après le bombardement de Hambourg, "le Gros" n'eut pas le courage d'aller s'y montrer et il se contenta d'adresser un télégramme pour exprimer "sa sympathie" à la population. Les autorités de la ville refusèrent de publier ce télégramme qui aurait à coup sûr provoqué l'indignation de la population.

Après cette tragédie, les principaux responsables de la Luftwaffe se réunirent (le Reichmarshall Göering, le chef d'état major général Korten, le commissaire Milch, le général de la chasse Adolf Galland, le général des bombardiers Peltz, etc..). Tous furent d'accord sur le fait qu'il fallait renforcer la chasse de façon à reconquérir la supériorité aérienne pour empêcher une telle chose de se reproduire.

Lorsque cette proposition fut faite à Hitler, celui-ci la rejeta en bloc. La Luftwaffe l'avait déçu et il n'était pas question qu'elle passe sur la défensive. Il ordonna la production de davantage de bombardiers et la reprise des attaques sur l'Angleterre. Le général Peltz fut nommé "Angriffsführer England", chef des attaques contre l'Angleterre.

Tous furent attérés par cette décision, mais personne ne put rien y faire car cet ordre de Hitler était un Führerbefehl (ordre suprême impératif qui ne pouvait en aucun cas être discuté)....

La protection des civils allemands était donc une question toute secondaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Operation Gomorrhe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Operation Gomorrhe
» operation carpe chez mondial peche
» Operation Bodenplatte
» operation de la miopie du niva
» M4 cqb Dboys special operation a vendre ou a echanger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Forum Général :: Discussions :: Général-
Sauter vers: