AccueilFAQRechercherS'enregistrerRéservé aux membresRéservé aux membresSite AARéservé aux membresRéservé aux membresConnexion

Partagez | 
 

 une ville connue sous le nom de Dresde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dundas
Invité



MessageSujet: une ville connue sous le nom de Dresde   Jeu 13 Juil 2006 - 15:28

je sais on en a parler mais je ne retrouve plus le post

le 13 février 1945, les Britanniques bombardent Dresde, suivis le lendemain par les Américains.

Pour les premiers, c'est évidemment une manière de venger le fait que 180 fusées V1 et V2 - le total le plus important jamais enregistré - se sont abattues sur l'Angleterre cette semaine-là. Pour les seconds, c'est aussi tenir la promesse faite à Staline, quelques jours plus tôt, de paralyser toutes les voies de communication ferroviaire acheminant des renforts allemands vers le front de l'Est.

Des dizaines de milliers de civils allemands vont payer de leur vie cette double logique,... et aussi le fait que plusieurs trains bondés et bloqués en gare centrale ne transportent pas des troupes allemandes en route vers le front - comme l'affirment pourtant les services de renseignement soviétiques - mais bien des milliers de civils allemands, fuyant dans la direction opposée.

A l'énoncé des pertes et destructions, Goebbels, Ministre de la Propagande du Reich entre dans une colère folle et jure d'exécuter autant de prisonniers de guerre anglo-américains qu'il y a de civils allemands tués dans ce bombardement.

Hitler est favorable à l'idée, qui lui permettrait de renier les Conventions de Genève sur les prisonniers de guerre et contraindrait donc les troupes allemandes à se battre jusqu'au bout, sachant le sort qui les attendrait en retour si elles cédaient à la tentation de se rendre

Ce n'est qu'à grand-peine que l'État-major de l'armée parvient à convaincre le Führer d'y renoncer.

Confronté à des soldats allemands qui se battent de plus en plus mollement contre les Anglo-américains à l'Ouest, Goebbels parvient néanmoins à imposer une autre idée, celle d'une sorte de "tourisme des cendres" : tous les soldats allemands ayant de la famille à Dresde se voient accorder des permissions exceptionnelles, dont on espère qu'elles les convaincra, au retour, de combattre avec un désir de vengeance renouvelé....

Ce sera tout le contraire...



dans une guerre totale, les civils sont des combattants à qui l'État rend les honneurs militaires lorsqu'ils tombent sous les bombardements.

Au début de la guerre aérienne, l'Allemagne nazie n'éprouve aucune difficulté à offrir cérémonie officielle, cercueil décent et sépulture individuelle à chaque civil victime des bombes, ainsi que décorations, indemnisations et sympathies personnelles du Führer ou du gauleiter local aux survivants et héritiers.

Mais à partir de la mi-1943, à mesure que les raids se font de plus en plus massifs, et les morts de plus en plus nombreux, il faut en revenir aux fosses communes, aux boîtes en sapin, puis aux sacs de toile que l'on coud simplement autour des cadavres. Il ne s'agit plus d'honorer quelques dizaines de martyrs de la Grande Allemagne, mais bien de faire disparaître au plus vite des milliers et des milliers de corps souvent carbonisés au point d'en être rendus méconnaissables.

A Pforzheim, on doit recourir au lance-flammes pour faire disparaître les 20 000 cadavres que la municipalité est incapable d'enterrer. A Dresde, l'ampleur des destructions impose même l'usage d'une méthode directement héritée du Moyen-Âge.

"Des travailleurs et des prisonniers russes creusèrent des tombes dans les cimetières de Dresde pour dix mille tombés au champ d'honneur. Survint un radoucissement du temps (...) qui accéléra la décomposition. Il ne restait plus d'autre choix (...) que de donner l'autorisation d'incinérer les corps. Cela eut lieu sur l'Altmarkt, où l'on bâtit d'immenses grils avec des poutrelles de fer. Sur chacun d'eux, on disposa environ cinq cents corps les uns sur les autres. On les imprégna d'essence et on y mit le feu"

Par une de ces étranges ironies dont l'Histoire a le secret, les grils, qui brûlèrent pendant cinq semaines, "furent construits avec la participation d'un des commandos de Streibel [le Sturmbahnführer SS Karl Streibel], (...) qui avaient appris cette méthode de crémation à Treblinka. Là bas, on utilisait six rails de chemin de fer sur des socles en béton" (*)

(*) cité par Jorg Friedrich, "L'Incendie", page 394. Les événements de Dresde ont toujours fait l'objet d'innombrables polémiques. Celle relative au nombre de morts ne fait pas exception. On considère aujourd'hui que les pertes humaines, évaluées à bien plus de 100 000 par l'occupant russe au lendemain de la guerre, tournent plutôt aux alentours de 35 000.


http://diberville.blogspot.com/2005_04_01_diberville_archive.html
Revenir en haut Aller en bas
Tex Hill
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 8109
Age : 60
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: une ville connue sous le nom de Dresde   Jeu 13 Juil 2006 - 21:01

A noter également l'excellent téléfilm en 2 parties qui passe actuellement sur Canal+ : DRESDE 1945
"Début 1945 dans la ville de Dresde sur le point d'être dévastée, une infirmière allemande, fiancée à un médecin, s'éprend d'un pilote britannique"
L'histoire est très bien faite, avec de très nombreuses séquences où l'ont voit des Lancaster dont le PO-S du BoB, ainsi que beaucoup d'images d'archives en couleurs
Note globale : 10/10

Prochaines rediffusions :
Mercredi 19 canal+décalé 09h00 + 10h30
samedi 22 canal+sport 00h30 + 02h00
lundi 24 canal+sport 02h30 + 04h00
mardi 25 canal+ 15h40 + 17h10
vendredi 28 canal+décalé 09h00 + 10h30
dimanche 30 canal+décalé 02h35 + 02h05
jeudi 03 canal+ 02h10 + 03h40
vendredi 04 canal+ 14h10 + 15h40

Aures rediffusons à suivre

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zep
Caporal-chef
Caporal-chef
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 48
Localisation : Haute-Savoie
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: une ville connue sous le nom de Dresde   Jeu 13 Juil 2006 - 21:46

Il y a également un livre: "La ville aux toits verts" de Maurice Gillot aux éditions "Presse de la citée"...



Je viens de passer "pilote"... !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une ville connue sous le nom de Dresde   

Revenir en haut Aller en bas
 
une ville connue sous le nom de Dresde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une ville connue sous le nom de Dresde
» Delphine Leroy plus connue sous le nom de
» Le Havre sous 30 cm de neige...
» Rando Nocturne - Coucy la Ville - 08/10/11
» Contacteur de frein (sous pédale)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Forum Général :: Discussions :: Général-
Sauter vers: