AccueilFAQRechercherS'enregistrerRéservé aux membresRéservé aux membresSite AARéservé aux membresRéservé aux membresConnexion

Partagez | 
 

 Fiches d'avions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7087
Age : 28
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Fiches d'avions   Sam 5 Mar 2005 - 0:00

Nous avons pensés que des petites fiches sur les avions les plus célèbres de la seconde-Guerre-Mondiale pourraient être les bienvenues dans cette section d'aide sur l'aviation. Voila pour commencer le plus célèbre des chasseurs anglais de l'époque :

Le Supermarine Spitfire :

Le Spitfire est une création de R.J.Mitchell, le concepteur des hydravions Supermarine, ayant remporté la coupe Schneider au début des années 30.
Le futur chasseur est au début fortement inspiré de l'un de ces appareils : le Supermarine S-6B.


Citation :
Le Supermarine S-6B, à l'origine du Spitfire.

Il était conçu pour répondre à une demande de l'Etat-Major de l'Air Britannique, qui souhaitait un avion de chasse monoplan, armé de 8 mitrailleuses, avec un habitacle fermé et un train d'atterissage escamotable. Le premier prototype était équipé d'un moteur Rolls-Royce Merlin, et d'ailes élliptiques, qui seront les attributs principaux des premiers Spitfire.

Les premières livraisons de cet appareil eurent lieu en août 1938. Ces premiers avions connurent leur baptême du feu à l'été 1940, lors de la bataille d'Angleterre, qui allait faire leur renommée. Les Hawker Hurricane étaient plus nombreux, mais le Spitfire se distingua de par ses performances exemplaires.


Citation :
Scramble Sur un aérodrome anglais en 1940

La version MkI fut remplacée par la version MkII en septembre 1940, puis par le MkIIA, et le MkIIB, disposant d'un armement plus lourd et plus efficace à la fois. En Mars 1941, fut produit le Spitfire MkV, pourvu d'un moteur Merlin 45, d'une puissance bien supérieure à celle des versions précédentes. Il existait en outre des modèles à ailes tronquées ou allongées.

Les versions suivantes du Spitfire ont participé à de nombreuses campagnes en Europe, de la Normandie à l'Allemagne. Cet avion fut le seul chasseur allié à sortir des usines en continu durant toute la durée de la Seconde-Guerre-Mondiale. Les derniers Spitfire de la RAF ont été retirés du service en 1957. D'autres pays, à l'instar de la France en Indochine, l'on également longuement utilisé.

Citation :
Spitfire MkIIa
Citation :
Spitfire MkVb
Citation :
Spitfire MkVIII
Citation :
Spitfire MkXIV


Dernière édition par le Sam 5 Mar 2005 - 2:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Ealindel
Sergent-chef
Sergent-chef
avatar

Nombre de messages : 92
Localisation : Zion
Date d'inscription : 19/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Sam 5 Mar 2005 - 0:55

Waouh !!! Merci beaucoup pour ce cour Vespa !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemusique.forumactif.com
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7087
Age : 28
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Sam 5 Mar 2005 - 1:16

Si ça vous plait j'en ferai d'autres! happy2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Cassandre
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2941
Age : 51
Localisation : nancy
Date d'inscription : 06/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Sam 5 Mar 2005 - 1:23

oui j'aimerai connaitre pour ma part Vespa si cela est possible, l'avion qu'ils pilotaient dans les têtes brulées.... s'il te plait

présentation précèdente : excellent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cine-acteur-info.forumactif.com/index.htm
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7087
Age : 28
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Sam 5 Mar 2005 - 1:26

Dans les "têtes brulées" c'est un corsair non? Cela ressemblait à ça?

Et bien si tu veux je peut essayer, je ferai ça après le Bf109, dès que je pourrai! thinking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7087
Age : 28
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Sam 5 Mar 2005 - 3:17

En attendant voici la suite :

Le Messerschmitt Bf109 :

En 1934, le ministère de l'Air Allemand lance une demande pour un nouveau chasseur monoplace, afin de remplacer les vieillissants Arado Ar-68 et Heinkel He-51. Quatre constructeurs vont présenter leur projet : Arado avec l'Ar-80, Heinkel avec le He-112, Focke-Wulf avec le Fw-159, et Willy Messerschmitt, directeur de la Bayerische Flugzeugwerke, ("construction d'avions bavaroise"), avec le Bf 109. Cette compagnie est la dernière à être conviée aux essais, avec un mois de moins de préparation en moins que ses concurrents, mais c'est bel et bien le Bf 109 qui est adopté : l'Arado n'est pas assez performant, le Heinkel semble idéal mais ne remplit pas certaines consignes de sécurité, et le Focke-Wulf paraît trop fragile, notamment pour le train d'atterissage, (ce qui fera dire à son concepteur Kurt Tank qu'il ferait mieux la fois prochaine, ce qui sera fait avec le Fw-190).


Citation :
Un des quatre premiers prototypes Bf 109a.

Equipés d'un moteur Rolls-Royce Kestrel anglais, (antérieur au Merlin pourvoyant le Spitfire), le Bf 109b connait ses premières armes dans la légion condor, au côté des troupes nationalistes de Franco, durant la guerre civile Espagnole. Ne rencontrant aucn rival sérieux pendant ce conflit, le Messerschmitt 109 est tout juste "essayé" en vue des prochaines opérations en Pologne et en France.


Citation :
Un Messerschmitt Bf 109b de la légion condor.

Il sera plus tard mis à contribution dans sa version Bf 109E, (surnommée "Emil" par les pilotes allemands), durant la bataille d'Angleterre, face au Spitfire. Pendant cet engagement, malgré ses indéniables performances, le 109 montre une faiblesse de taille : il lui est difficile de se maintenir durablement en vol au-dessus du territoire anglais sans être à cours de carburant. Il est alors possible de lui adjoindre un réservoir supplémentaire, qui affecte cependant ses compétences.


Citation :
Le Bf 109E-3 utilisé pendant la bataille d'Angleterre.

D'autres versions de cet appareil seront également utilisées en Afrique du Nord ainsi que sur le front Est où les pilotes gagneront de très nombreux duels aériens face aux soviétiques.
Construit à plus de 34000 exemplaires, il reste l'une des figures empblématiques de la Luftwaffe.


Citation :
Le Bf-109G-2 de Günther Rall, sur le front Russe.



Citation :
Bf-109D.


Citation :
Bf-109E.


Citation :
Bf-109F.


Citation :
Bf-109G.


Citation :
Bf-109k.


Dernière édition par le Dim 6 Mar 2005 - 1:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7087
Age : 28
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Sam 5 Mar 2005 - 3:22

Voila, j'éspère que cela vous intéresse toujours... pour l'information je me sert de petits livrets d'il y a cinq ou six ans des éditions Ouest-France.
J'en ai un sur le Chance Vought Corsair, et comme Cassandre souhaite apparement que je parle de celui-ci, je ne tarderai pas à m'y mettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Madalex
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 888
Age : 31
Localisation : je vous ai dans le colimateur!! mouahahahahah! (Besançon)
Date d'inscription : 05/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Sam 5 Mar 2005 - 12:54

et s'il te plait fais en un sur le NORTH AMERICAN P-51 mustang et sur le FOCKE-WULF FW-190...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.akkros.com
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7087
Age : 28
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Sam 5 Mar 2005 - 13:36

ça viendra... je vais en poster un sur le corsair comme demandait Cassandre, puis un sur le Hurricane, je suis en train d'en finir un sur l'Il-2, et puis j'aviserai!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Cassandre
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2941
Age : 51
Localisation : nancy
Date d'inscription : 06/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Sam 5 Mar 2005 - 13:40

merci Vespasiano, c'est très instructif et en plus avec les photos, je comprend mieux (et oui comme les gamins j'aime bien les photos !!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cine-acteur-info.forumactif.com/index.htm
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7087
Age : 28
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Sam 5 Mar 2005 - 14:05

Au passage : pour le corsair ça ira, mais si vous pouviez me trouver des illustrations pour les autres avions... des représentations de profil ce serait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Dundas
Invité



MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Sam 5 Mar 2005 - 14:48

c est sympa ca mais dit moi comment tu fait pour mettre t est photos car moi j en est pas mal je voudrais faire profitter les autres membres du forum excellent
Revenir en haut Aller en bas
polikarpov
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2692
Age : 36
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 05/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Sam 5 Mar 2005 - 15:17

pour les profils, il y a le lien que j'ai deja mis pour dans la partie "i want to learn" http://www.tarrif.net/cgi/production/all_aircraft_adv.php
j'avais un autre lien avé plein de profils, mais j'arrive po à le retrouver, je l'ai surement enlever de ma liste de favori... bizard...
ver essayer de le retrouver

me109, pour inserer une image, il faut que ton image soit une adresse url, donc mise sur un site comme shark par exemple ( http://imageshack.us/ ), ou encore si tu as un blog avé ton fournisseur d'acces, puis tu mets ton lien entre "image".
en clair, faut que tu mette . pour "[img][/img]", tu clique sur "image"

_________________

MAIS POURQUOI QUE LE BAR EST VIDE, JE VIENS A PEINE D'ARRIVER...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
polikarpov
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2692
Age : 36
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 05/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Sam 5 Mar 2005 - 15:37

voila, j'ai enfin retrouvé le lien des profils... oufff

http://www.avions-de-legende.com/tablprof/tablprof.htm

en cliquant sur "profil" (premiere colone, derniere ligne), ça renvoit vers des infographies, malheureusement, y'en a po beaucoups
il y aussi les caracteristiques de quelques zings en cliquant sur ce qu'il faut dans la deuxieme colone

_________________

MAIS POURQUOI QUE LE BAR EST VIDE, JE VIENS A PEINE D'ARRIVER...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dundas
Invité



MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Sam 5 Mar 2005 - 16:10

je te remercie pour t est imformations pour les images je vais essayer
ps il serons en noir et blanc
Revenir en haut Aller en bas
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7087
Age : 28
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Sam 5 Mar 2005 - 19:25

Merci Polykarpov, je vais m'en servir pour le corsair et le mustang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Manfred
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 1380
Age : 32
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 07/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Sam 5 Mar 2005 - 20:27

Bon, vut que personne ne s'interrese jamais aux bombardiers, je me lance...


Le He111

Le Heinkel He 111 fut le bombardier moyen qui servit le plus longtemps dans la Luftwaffe; il trouvait son origine dans un projet de Siegfried et Walter Günther pour un appareil mixte de bombardement et de transport commercial, qui fut construit en 1934 et vola le 24 février 1935.

les premières versions possédaient un pare-brise classique et une aile elliptique (une version de bombardement de ce type, le He 111B-1 servit dans la Légion Condor pendant la guerre d'Espagne).

La première version de série à reçevoir une aile droite fut le He 111F. Le He 111P, quant à lui, était doté d'un nez asymétrique entièrement vitré, sans décrochement extérieur de pare-brise.

Des He 111P équipés de moteurs DB 301 Aa furent pris en compte par la Luftwaffe en 1939, avant que n'entre en production le He 111H, à moteurs Junkers Jumo 211, dont les variantes constituèrent le fer de lance de la force de bombardement de la Luftwaffe entre 1940 et 1943; ces appareils participèrent à de nombreux raids durant la Bataille d'Angleterre sous la conduite des avions éclaireurs du Kamphgruppe 100. Malheureusement, si lors de la campagne de Pologne ou de France les He-111 n'eurent pas beaucoup de résistance, il n'en alla pas de même pour la bataille d'Angleterre.

Face à l'aviation de chasse britannique, les Heinkels se révélèrent très vulnérables aux chasseurs rapides de la RAF comme le Spitfire ou le Hurricaine. Néanmoins, la production du He-111 continua et la première version conçue pour emporter des torpilles fut le He 111H-6, suivie par le He 111H-15. Vinrent ensuite le He 111H-8, pourvu d'un encombrant système pour couper les cables des ballons de barrages; le He 111H-11/R2, un remorqueur de planeurs pour le Go 242; les He 111H-14 et H-18, avions éclaireurs dotés d'équipement radio spéciaux.

Le He 111H-16 possédait un armement défensif accru et le He 111H-20 connut des sous-variantes pour le remorquage des planeurs, le bombardement de nuit et le transport de 16 parachutistes.

Le He 111H-22, qui emportait une bombe volante Fi 103, fut utilisé contre le Royaume-Uni à la fin de l'année 1944. Le plus extraordinaire de tous fut le He 111Z (pour Zwilling "Jumeau"), qui était constitué (un peu comme le Bf-109Z) de deux He 111H réunis par un élément central de voilure portant un cinquième moteur; il servit surtout à remorquer des planeurs. Au total, plus de 7000 exemplaires furent construits toutes versions confondues.


He111: Heinkel 111
Bombardier moyen
Equipage: 5 hommes
Moteurs: 2 Junkers Jumo 211F-1 12 cylindres en ligne d'une puissance de 1 350 ch. chacun
Vitesse maximale: 440 km/h
Plafond pratique: 6 500 m
Rayon d'action: 2 300 km
Masse à vide: 8 680 kg
Masse en charge: 14 000 kg
Envergure: 22,6 m
Longueur: 16,4 m
Hauteur: 4 m






_________________
Combats aériens sur la Corne de l'Afrique (juin 1940 - novembre 1941)
http://aviationaoi.wordpress.com/
(version 2.1, MAJ avril 2013)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7087
Age : 28
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Sam 5 Mar 2005 - 20:41

Un autre avion...

Le Chance Vought Corsair :

Le Corsair est considéré comme le symbole des chasseurs Américains dans le Pacifique. Puissant et efficace, il sera de tous les combats depuis Guadalcanal jusqu'à la capitulation japonaise. On le verra encore par la suite en Indochine, en Corée ou en Algérie.

L'US Navy émet en 1938 des spécifications en vue de l'élaboration d'un nouveau chasseur embarqué, dans le but de remplacer le F4-F Wildcat. Quatre firmes proposent leurs résultats, mais c'est l'équipe de Tex B-Beisel de la Vought-Sikorsky-Company qui l'emporte, en désignant un projet désigné V-166B.


Citation :
Le prototype V-166B, premier de la série des Corsair.

L'idée retenue par le concepteur était simple : imaginer l'avion le plus petit possible avec le plus gros moteur possible. Le moteur adopté fut le Pratt &Whitney XR-280 Double Wasp, qui nécessitait une hélice tripale de 4.06m de diamètre. Un problème se posa alors : l'avion ayant une taille modérée, les grandes pales de l'hélice touchaient le sol. Deux solutions s'offrirent au constructeurs : rallonger le train d'aterrissage, (ce qui le rend plus vulnérable au sol), ou abaisser les ailes au niveau de son point d'attache. Ce fut cette seconde solution qui fut choisie, donnant au Corsair ses ailes en W si caractéristiques.

Dès le V-166B désigné par la Navy, des essais furent réalisés par un prototype nommé "XF4U-1", puis plus de 500 chasseurs "F4U-1" furent commandés. La marine demanda cependant quelques modifications : pour augmenter l'armement à bord, les 6 mitrailleuses Browning de 2350 balles chacune sont relogés sur les extrémités des ailes. Les réservoirs supplémentaires de carburant logés dans les bords d'attaque durent alors être re-situés dans le fuselage. Pour ne pas modifier l'assiette de l'appareil en cours de vol, ce réservoir devait être situé le plus près possible du centre de gravité, soit exactement à l'emplacement du pilote. Le cockpit fut donc reculé de près d'un mètre, et la longueur totale augmentée de 70cm. Ces modifications, bien qu'améliorant son équipement, affectaient sérieusement le champs de vision du pilote.


Citation :
Le XF4U-1, second prototype du corsair.

Les Etats-Unis n'étant entrés que tardivement dans la guerre, le Corsair eut tout son temps pour être mis au point. Vought-Sikorsky s'associa alors à Goodyear, qui produisit le FG-1A, une version à ailes fixes, servant de chasseur de kamikazes. De l'autre côté, les versions suivantes F4U-2 et F4U-3 furent développées, presque aussitôt suivies par les versions F4U-4 et F4U-5, qui gagnaient 10% en puissance totale par rapport au F4U-1.


Citation :
La version Goodyear FG-1A du Corsair.

Le plus grand déploiement de Corsairs fut la bataille d'Okinawa, entre le 7 et le 30 avril 1944 ; près de 500 appareils étaient alors engagés aux côtés des F6F Hellcat. Une seule mission le crédita alors de 124 victoires réparties sur l'ensemble des pilotes, face aux zéros japonais. A cette occasion lui fut donné le surnom de "Sweetheart of Okinawa". On lui accollait aussi très souvent le surnom de "Mort sifflante", à cause du sifflement que produisaient ses bouches d'aération lorsqu'il plongeait sur ses adversaires.


Citation :
Un Corsair à Okinawa.

Le Corsair ne fut démobilisé qu'à la fin de la guerre de Corée, ayant alors en plus des 2140 victoires les quelques dizaines obtenues lors de ses derniers combats aériens. Cet avion fut également rendu célèbre comme le disait Cassandre grâce à la série "Les têtes brûlées", retraçant la vie romancée de l'as Gregory Boying, ayant à son actif 24 victoires. Il reste encore de par le monde près d'une dizaine de Corsair dans leur état original en état de vol.


Citation :
Corsair F4U-1.


Citation :
Corsair F4U-2.


Citation :
Corsair F4U-4.


Citation :
Corsair F4U-5.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7087
Age : 28
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Sam 5 Mar 2005 - 20:43

Merci de m'aider Manfred! Si tu fait les bombardiers on devrait rassembler pas mal d'appareils assez vite! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7087
Age : 28
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Sam 5 Mar 2005 - 21:17

Et pour clore la journée...

Le Hawker Hurricane :

Moins performant que le Spitfire, le Hurricane est toujours resté fort injustement dans son ombre. Sa grande robustesse lui valut sa grande popularité auprès des pilotes.

Le 3 juin 1936, l'Air Ministry émit la demande d'un chasseur monoplan, le Hurricane sera le premier dont de dotera la Royal Air Force. Les premiers essais sur les prototypes L1547 et K5083 furent laborieux, les pilotes étant habitués à des biplans plus agiles et moins rapides, ne connaissant pas forcémment non plus les nouveaux trains d'aterrissage escamotables. Montrant une amélioration de 160km/h vis-à-vis de ses prédecesseurs, Le Hurricane, ("Ouragan" en Français), fut adopté dès 1938. Lors de la déclaration de guerre en septembre 1939, la RAF alignait 467 Hurricanes répartis en 27 squadrons.


Citation :
Le second prototype du Hurricane.

Le Hurricane MkI participa quelque peu aux opérations en Pologne et en France, mais il n'entra réellement en scène qu'à l'occasion de la bataille d'Angleterre. La Lutwaffe concentrait alors 2620 avions, dont 1610 bombardiers. La RAF leur opposait alors 838 chasseurs, dont 567 Hurricanes. Si le Spitfire pouvait maîtriser le Messerschmitt Bf 109, le Hurricane lui était inférieur en altitude, et se cantonna généralement à l'interception des bombardiers. Les pilotes alliés se taillèrent tout de même un certain nombre de succès du fait de la détermination et du talent de ses pilotes. Un exemple de cet acharnement est montré à travers l'exploit du Flight Lieutenant James B.Nicolson, du squadron 249 : Le 16 août 1940, le scramble retentit sur les pistes. Durant sa patrouille, Nicolson manque 2 Ju-88, puis tente de rejoindre ses équipiers. Il reçoit à cet instant un obus dans sa verrière, lui envoyant des éclats de plexyglas dans l'oeil gauche, un deuxième incendiant le réservoir d'essence, et un troisième se logeant dans l'habitacle, le blessant grièvement à la jambe gauche. En le dépassant, son agresseur, un Messerschmitt 110, se met à portée de tir. Bien qu'en perdition, plutôt que de sauter en parachute, Nicolson l'ajuste dans son collimateur et le touche par trois fois à l'aille droite, ne quittant son Hurricane que lorsque l'Allemand vient s'écraser en contrebas. Il passe à la suite de cette mission plusieurs mois à l'hopital. Malgré son faible nombre de victoires, il fut le seul pilote de chasse de la seconde guerre mondiale à recevoir la Victoria Cross.


Citation :
Le Hurricane du lieutenant J.B.Nicolson.

Le Hurricane sera encore témoin de nombreuses batailles, servant même jusqu'en Russie, pour l'entraînement de l'escadrille de chasse Normandie-Niémen. Il fut également d'un grand secours en Afrique du Nord à la 8ème armée Britannique, engagée face à l'Afrika korps de Rommel. 10030 Hurricane furent ainsi construits, participant largement aux succès de la RAF.


Citation :
Hurricane MkI.


Citation :
Hurricane MkII.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7087
Age : 28
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Dim 6 Mar 2005 - 0:57

Alors Ealindel, tu les trouve comment nos cours? :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7087
Age : 28
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Dim 6 Mar 2005 - 1:54

Et encore un...

L'Ilioushine Il-2 Sturmovik

Lourd, faiblement motorisé, lend, peu maniable, vulnérable... l'Il-2 Sturmovik n'était techniquement parlant pas un bon avion. Il le fut cependant stratégiquement. D'une conception simple, il put être favriqué massivement et se trouver sur tout le front Russe. Sa part dans la production aéronautique soviétique atteignit plus de 22%.
Faute de mieux, les pilotes Russes s'en accomodèrent si bien que cet appareil s'est fait craindre par les allemands, qui le surnommèrent "Schwarze Tod", ("la mort noire").

Après la démonstration de force de l'impérialisme aérien Allemand en Espagne, le gouvernement Russe mit en chantier de nouveaux avions capables de répondre aux nouveaux besoins de la guerre moderne. Dès la fin 1937, l'armée publia son souhait de développer un nouvel appareil destiné à détruire les tanks et l'artillerie adverses. Deux concepteurs se lancèrent dans cette étude : Pavel Osipovitch Sukhoï et Sergueï Vladimirovitch Iliouchine. Ce dernier était alors responsable de la 3ème brigade du TsKB, (Tsentralnoye Konstruktoskoe Byuro : "Bureau Central de Conception"). Il se met à l'oeuvre en janvier 1938. L'avion qui en résulte est désigné TsKB-55, et se présente comme un gros biplace monoplan monomoteur. Son originalité résidait dans son système de blindage : il n'est pas ajouté sur le fuselage mais fait partie intégrante de la structure.
Le pilote d'essai Vladimir K.Kokinaki fit décoller le prototype pour la première fois le 30 décembre 1939. Il en sort très peu enthousisaste. Le TsKB-55 est vraiment sous-motorisé. De plus, la vitesse maximale et le rayon d'action sont inférieurs aux prévisions. La TsKB souhaite revoir ses études, mais l'imminence de la guerre précipite les choses : les premiers appareils doivent être prêts à rejoindre le front dans quelques mois.Dans l'attente du biplace, ce sont d'abord des monplaces qui sont lancés au combat.


Citation :
Un des deux premiers TsKB-55.

Les premiers combats sont catastrophiques : les Russes se battent avec l'énergie du désespoir, mais leurs pertes sont très grandes. Certaines unités de Sturmoviks parviennent tout de mêmeà réaliser quelques exploits de taille, en participant par exemple à l'héroique défense de Moscou.
Les usines parviennent enfin à sortir en masse les Il-2M, cette fois biplaces. Les unités allemandes, croyant avoir affaire au vulnérable appareil de présérie hâtivement jeté au combat, essuient un important revers aux environs de Stalingrad. Le facteur de la surprisepassé, les allemands se ressaisissent, et il faudra une profonde détermination de la part des aviateurs Russes pour mener à bien les missions qui leurs sont confiées.


Citation :
Iliouchine Il-2S.


Citation :
Iliouchine Il-2C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Adrian Von Berg
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 1968
Localisation : Paris-Est
Date d'inscription : 05/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Dim 6 Mar 2005 - 3:12

(Euh...juste une remarque en passant...c'est Gregory "Papy" Boyington... nodents )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ealindel
Sergent-chef
Sergent-chef
avatar

Nombre de messages : 92
Localisation : Zion
Date d'inscription : 19/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Dim 6 Mar 2005 - 12:26

Vespasiano a écrit:
Voila, j'éspère que cela vous intéresse toujours...
Biensûr que cela nous intéresse toujours !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemusique.forumactif.com
Manfred
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 1380
Age : 32
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 07/02/2005

MessageSujet: Re: Fiches d'avions   Dim 6 Mar 2005 - 12:34

Ju87 "Stuka"



Type Bombardier en piqué
Motorisation Junkers Jumo 211J-1 de 12 cylindres en V inversé de 1 410 ch.
Vitesse maximale 410 km/h à 3840 m
Vitesse ascensionnelle Atteint 5 000 m en 19 min et 49 sec
Plafond pratique 8 000 m
Rayon d'action 600 km
Masse à vide 2 762 kg
Masse en charge 4 250 kg
Envergure 13,8 m
Longueur 11,13 m
Hauteur 4,24 m
Armement Deux mitrailleuses MG 17 de 7,92mm dans les ailes et deux MG 81Z du même calibre dans l'arrière de l'habitacle. Il pouvait emporter une charge de bombes de 1800Kg.

Le nom de Stuka vient d'une abréviation de Sturzkampfflugzeug, bombardier en piqué, terme qui désignait en Allemagne tous les avions de ce type mais qui faisait surgir dans les esprits une seule machine: le Junkers Ju.87.

Conçu à sa naissance comme l'outil idéal de la guerre éclair du début du conflit, cet appareil typique et laid vit sa valeur retomber à de plus justes proportions à mesure que le conflit évoluait. Le Stuka resta en production jusqu'en 1944, l'Allemagne n'arrivant pas à lui trouver un remplacant valable et agile.

Irremplacable, il fut construit à plus de 5 700 exemplaires sur une dizaine de versions. Le projet du Ju.87 naquit en 1933 suite à une demande des autorités militaires réclamant un bombardier en piqué. Plusieurs constructeurs répondirent mais il n'en resta rapidement plus que deux: Heinkel et Junkers. Finalement le choix se porta sur le Ju.87 bien que légèrement inférieur à son rival. Le premier prototype qui vola début 1935 était doté d'un moteur Rolls-Royce Kestrel de 525 CV mais il souffra rapidement de divers problèmes comme une surchauffe du propulseur.

Le second prototype subit d'importantes modifications. D'abord, le moteur fut remplacé par un Junkers Jumo de 610 CV et enfin la structure des plans de sustentation fut modifiée. Le troisième et dernier prototype avait une structure entièrement métallique, des ailes en forme "d'ailes de mouettes inversées", un train fixe et comme armement défensif une mitrailleuse de 7,9 mm dans l'aile et une autre dans la partie arrière de la cabine. Les bombes se trouvant sur un support flexible au centre du fuselage. La première version appelée A-1 apparut début 1937 et eut son baptême du feu ou plutôt son premier test réel durant la guerre d'Espagne. Suivit en 1938 la série B.

Cette machine était dotée d'un moteur Jumo plus puissant et son aérodynamique fut par la même occasion grandement améliorée.

La seconde série de grande production fut la série D. Cette version améliorée comportait un meilleur armement défensif/offensif (4 mitrailleuses et 1 800 kg de bombes), un blindage plus conséquent et une meilleure vitesse.

Suivit en 1942 le modèle G-1, version destinée exclusivement à la lutte antichar et si son usage se limita au front oriental, il se révéla une arme meurtière.

Le Stuka apparut sur tous les théâtres d'opérations. Les premiers bombardements de la seconde guerre mondiale furent effectués le 1er septembre 1939 par des Stukas.

Si le succès militaire de cet avion lors de la campagne de Pologne fut incontestable il est vrai facilité par un manque de riposte aérienne et par une supériorité écrasante, le Stuka vit rapidement disparaitre son halo d'invincibilité face à des ennemis plus coriaces, plus nombreux et mieux équipés que les Polonais.

Pour la première fois le Ju.87 montra ses limites durant l'été 1940 lors de la Bataille d'Angleterre. Pour cette raison, les Allemands reléguèrent ces machines à des rôles plus modestes









Modèle G (anti-chars)




Vision du pilote lors d'un piquer

http://www.secondeguerre.net/Avions/stuka.wav
sirène du stuka[/url]

_________________
Combats aériens sur la Corne de l'Afrique (juin 1940 - novembre 1941)
http://aviationaoi.wordpress.com/
(version 2.1, MAJ avril 2013)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiches d'avions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiches d'avions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fiches d'avions
» Fiches techniques sur les avions
» Les fiches horaires de Caen-Paris version Haute Normandie
» Les fiches à l'examen du permis moto
» Vol 3D avions Foam Demo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Forum Général :: Discussions :: Général-
Sauter vers: